Le Château de Versailles lui interdit l'entrée pour "tenue incorrecte", elle réplique sur les réseaux sociaux

Insolite
DirectLCI
FASHION POLICE - Une jeune couturière de 25 ans originaire d'Inde-et-Loire a été refoulée de l'entrée du Château de Versailles, mercredi 26 décembre, au motif que sa robe longue à fleurs allait à l'encontre du règlement intérieur. Elle a fini par recevoir les excuses de l'institution après un large relais de sa mésaventure sur Twitter et Facebook.

Sa robe de princesse n'a pas passé la porte du plus prestigieux des châteaux. Une histoire de goût et surtout d'appréciation dont se seraient bien passés les protagonistes de cette histoire. Mercredi 26 décembre, Paloma Bernot se présente à Versailles pour enfin visiter l'ancien palais royal. "Un rêve de petite fille", précise au Parisien la jeune femme de 25 ans. Couturière de son état, elle a créé et ne porte que des vêtements inspirés des XVIIIe et XIXe siècles. C'est donc dans une longue robe à fleurs, longs gants blancs et fourreau sur les épaules qu'elle arrive devant une première grille. Et que commencent les premiers problèmes.

"Après avoir fait trois heures de queue et alors qu'on avait acheté nos billets, on m'a dit que les déguisements, les costumes étaient interdits au château de Versailles. J'ai répondu que ce n'était pas un déguisement mais ma garde-robe. On m'a alors laissé franchir une première porte. Mais à la deuxième, on ne m'a pas laissé passer en dépit du fait que j'ai encore expliqué de long en large que ce n'était pas un déguisement mais ma garde-robe, que je n'avais rien d'autre", raconte-t-elle à La Nouvelle République. La jeune femme, originaire d'Indre-et-Loire, partage alors sa mésaventure sur la page Facebook de sa marque, se disant "triste en tant que citoyenne et grande amoureuse de la culture que certains lieux et musées publics puissent interdire l'accès à ceux qui se présentent à eux en fonction de leur sexe et de leurs vêtements".

Je ne vais pas m'acheter un t-shirt uniquement pour leur faire plaisirPaloma Bernot au Parisien

C'est grâce à un tweet de sa soeur que son histoire se viralise et fait rapidement le tour de la Toile. Elle y dénonce une "discrimination vestimentaire" et parle d'un comportement "honteux". La presse locale relaie l'affaire, amenant la direction du Château de Versailles à réagir. "Nous vous présentons nos excuses pour l'erreur d'appréciation qui a pu être commise", écrit-elle sur Twitter, offrant deux billets à la jeune femme "pour une prochaine visite à la date de (son) choix". "Le Château de Versailles reste un lieu d'accueil pour vous et pour tous les publics, du monde entier", précise le message.

La jeune femme est bien décidée à ne rien changer. "Je retournerai au Château de Versailles avec ce style de robe. Je ne vais pas m'acheter un t-shirt uniquement pour leur faire plaisir", insiste-t-elle auprès du Parisien. Les agents de sécurité sont prévenus.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter