Le "Make our planet great again", un menu spécial G7

Le "Make our planet great again", un menu spécial G7

LES INSOLITES DE QUAREZ - Le chef d'un restaurant à Biarritz a voulu sensibiliser les chefs d'Etat sur la santé de la planète. Pour ce faire, il a élaboré un menu assez particulier.

L'on s'en souvient, moins d'un mois après son élection, Emmanuel Macron avait prononcé un discours porté sur l'environnement. Une phrase de ce discours, destinée à tacler son homologue américain, est devenue célèbre : "Make our planet great again". Deux ans après, à l'occasion du G7 à Biarritz, cette fameuse expression a inspiré un chef cuisinier. Dans son menu "Make our planet great again", il propose entre autres une "salade d'algue verte au glyphosate", du "thon rouge de Fukushima en sashimi" et un "Paris-Dakar (le Paris-Brest après réchauffement climatique)". Une manière humoristique d'interpeller les chefs d'Etat afin de les mettre face à leurs responsabilités.

Ce dimanche 25 août 2019, Christopher Quarez dans sa chronique "Les insolites du web", nous parle d'un menu ironique destiné aux participants au sommet du G7. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 25/08/2019 présentée par Magali Barthes sur LCI.

Toute l'info sur

Les Matins LCI - Week-end

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle hausse à l'hôpital, plus de 10.500 personnes hospitalisées

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.