Les appels passés depuis la poche arrière pénalisent les services d'urgence américains

Insolite
HIGH-TECH – Les services d'urgence américains se plaignent des appels passés depuis les poches arrière de pantalon, de plus en plus nombreux.

Les appels vers le numéro d'urgence américain 911 ont augmenté de 28% entre 2011 et 2014. Face à cette hausse, la ville de San Francisco s'est tournée vers Google pour en connaître les raisons, rapporte la BBC . En cause, plus qu'une éventuelle augmentation de la criminalité, l'emplacement des téléphones.

Les numérotations accidentelles des smartphones depuis les poches arrière de pantalon sont à l'origine de 30% des appels vers le 911, selon le rapport de la firme . À l'échelle nationale, selon la FCC , régulateur des télécoms américain, le pourcentage grimpe à 50%, soit près de 84 millions de fausses alertes par an.

Plainte de 80% des employés

La fonction permettant de contacter le service sans déverrouiller son téléphone pénalise fortement le travail quotidien des équipes. Après un appel du type, elles doivent contacter à nouveau l'appelant puis lui laisser un message vocal avant d'attendre son retour, au cas où la personne, menacée, ne pourrait communiquer. La tâche prend plus d'une minute pour chaque cas. Une perte de temps, qui ne sera pas consacré aux réelles urgences. Résultat, près de 80% des employés s'en plaignent et 39% estiment qu'elle représente le point le plus pénible de leur travail.

La solution avancée par la FCC sur son site internet : envoyer un sms à chaque composition involontaire du 911, pour avertir l'utilisateur du smartphone, et l'inciter à faire plus attention. Les services d'urgence britanniques, également freinés au quotidien, avaient choisi de filtrer ces appels silencieux en invitant l'appelant à appuyer sur "55" pour valider leur présence. Un système remis en cause depuis le viol et l'assassinat de Hannah Foster en 2003, dont l'appel vers le numéro d'urgence n'avait pas été reçu, car considéré comme accidentel.

À LIRE AUSSI >> Toulouse : interpellée pour avoir appelé 600 fois les secours en une nuit

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter