Les hommes préhistoriques connaissaient déjà les caries

Les hommes préhistoriques connaissaient déjà les caries

DirectLCI
SCIENCES - Nos ancêtres souffraient de maux de dents et de mauvaise haleine il y a 15 000 ans, bien avant le début de l'agriculture et la production d'aliments qu'on pensait jusqu'alors liés au développement de caries, révèlent des squelettes découverts au Maroc.

On en découvre un peu plus chaque jour sur nos ancêtres. Il y a déjà 15 000 ans, ces derniers n'étaient déjà pas étrangers aux problèmes bucco-dentaires comme la douleur ou la mauvaise haleine. Cette révélation provient des auteurs d'une étude publiée aux États-Unis dans les Proceedings of the National Academy of Sciences. Sur tous les chasseurs-cueilleurs qui occupaient la grotte des Pigeons au Maroc, 51 % des dents d'adultes retrouvées avaient des caries.

"Ils devaient avoir souvent mal aux dents"

Certes les hommes préhistoriques n'étaient pas réputés pour leur dentition parfaite. Mais faute de production agricole, on aurait pu penser que les caries ne faisaient pas partie de leurs problèmes majeurs. Les chercheurs ont trouvé l'explication dans les aliments qu'ils cueillaient et ramassaient. Les glands, pignons de pin, et autres fruits étaient riches en glucides fermentables. Ces glucides laissés sur les dents étaient consommés par des bactéries, ce qui finissait par les faire pourrir.

"La majorité des occupants de cette grotte avait des caries et des abcès dentaires et ils devaient avoir souvent mal aux dents et mauvaise haleine", relève dans un communiqué Isabelle de Groote, qui a participé à cette recherche. Enfin, la fréquence et la sévérité de ces caries constatées dans ce groupe d'hommes préhistoriques montrent qu'il n'y a pas que les sucreries et les sodas qui nuisent à la santé dentaire : les plantes sauvages seraient tout aussi néfastes. Vous voilà prévenu.
 

Plus d'articles