L’instant meugnon : ces moutons sauvés de l’abattoir adorent câliner leurs soigneurs

Insolite

MIGNON – Secourus par l’association américaine Farm Sanctuary, ces moutons de ferme se la coulent douce dans leurs étables. Ne sous-estimez pas les pulsions câlines de ces incorrigibles suiveurs. Les moutons, eux aussi, aiment les papouilles. Surtout quand elles viennent d’une main amie.

Comment résister à ces affectueuses boules de laine ? Ces moutons ont été recueillis par l’association Farm Sanctuary, qui gère trois refuges pour les animaux de ferme maltraités aux Etats-Unis. Les soigneurs leur ont offert une seconde chance, et les moutons le leur rendent bien en leur accordant une confiance aveugle.

"Nous pourrions vous dire que les chèvres et les moutons sont des animaux sociables. Mais dans nos refuges, ils sont même carrément sympathiques", explique Farm Sanctuary sur son site . "Ils remuent la queue comme des chiens, ils connaissent leurs noms, et ils tissent des liens solides avec les gens – même si certains arrivent traumatisés chez nous – et avec les autres ovidés".

Un animal capable d'éprouver de la joie

Car, n'en déplaise à Panurge, le mouton est bien moins benêt que sa réputation de suiveur ne le laisse entendre. Il serait même capable de ressentir des émotions, à en croire les travaux d’Isabelle Veissier, directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique. Dans  une étude publiée en 2009 , elle démontrait que les moutons manifestent les mêmes signes d’émotions que nous autres, humains.

"Nous avons conclu que les moutons sont capables d’éprouver des émotions telles que la peur, la colère, la rage, le désespoir, l’ennui, le dégoût et le bonheur", résume la spécialiste. Pour ces moutons en demande de tendresse, nous pourrions certainement y ajouter la reconnaissance.

LE DERNIER INSTANT MEUGNON >>  Quand un chiot découvre un morceau de citron (et trouve ça génial)

Lire et commenter