Dans l'Hérault, un millionnaire (qui s'ignore) n'a plus que jusqu'à minuit pour retirer ses gains

Dans l'Hérault, un millionnaire (qui s'ignore) n'a plus que jusqu'à minuit pour retirer ses gains

CHANCE - Un gagnant de My Million doit impérativement se signaler auprès de la Française des Jeux avant la fin de la semaine. Sinon, il devra dire adieu à son million d'euros...

C'est un chanceux qui s'ignore. Ce jeudi, la Française des jeux a lancé un avis de recherche concernant un de ses gagnants. Au lendemain de Noël, ce parieur a acheté son billet Euro Millions-My Millions à Balaruc (Hérault)... puis n'a plus donné de nouvelles. Bien mal lui en a pris puisque cette personne a remporté 1 million d'euros. Et n'a toujours pas réclamé ses gains. La FdJ s'est donc lancé à la poursuite de cet heureux élu qui a jusqu'au samedi 24 février pour se faire connaître.

Fait rare, la FdJ a communiqué le nom et la ville où a été validé son ticket : c'était à la maison de la presse de située avenue des Thermes romains. Alors si vous avez joué à l'Euro Millions aux alentours de Noël, fouillez bien vos poches, il se pourrait que vous soyez millionnaire. Une course contre la montre est donc lancée sur les bords de l'étang de Thau car, une fois cette date passée, la somme sera alors remise en jeu.   

Le gagnant, s’il se reconnaît, peut appeler le Service Clients FDJ au 09 69 36 60 60(2), qui le mettra ensuite en contact avec le Service Relations Gagnants de la Française des Jeux (disponible 7jours/7).

Lire aussi

En 2017, ce sont cinq lots de millionnaires qui n’ont pas été réclamés (dont 3 dans le seul département de Paris et 1 dans le département de la Marne). Le montant le plus élevé des gains non réclamés est de 8 millions d'euros en août 2011. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.