Mystère des fraises, bananes ou mangues "piégées" en Australie : les aiguilles retirées de la vente dans les supermarchés

Insolite
DirectLCI
PANIQUE - En Australie, des aiguilles à coudre ont été retrouvées dans des fraises vendues en grande surface. Des consommateurs en ont en également découvert dans une pomme, une banane et une mangue. Face à la psychose qui s'empare du pays, la chaîne de supermarchés Woolworths a retiré les aiguilles à coudre de ses rayonnages.

Après les fraises, c’est au tour des bananes, des pommes et des mangues. La police australienne a indiqué que des aiguilles avaient été trouvées dans une banane et une pomme dans des magasins près de Sydney (Nouvelle-Galles du Sud). Elle a également annoncé jeudi qu'un de ces objets pointus avait été découvert par un client dans une mangue à Gosford, toujours en Nouvelle-Galles du Sud. Selon les autorités, citées par les médias australiens, ces derniers incidents seraient des "actes isolés", sans lien avec les autres affaires dans le pays. 


Mais ils viennent s’ajouter à une semaine de panique dans l’Etat voisin du Queensland. Un homme souffrant de maux d’estomac avait été en effet hospitalisé la semaine dernière après avoir consommé des fraises dans lesquelles étaient cachées des aiguilles à coudre.  Depuis, la police affirme qu'on lui a signalé plus d'une centaine d'incidents impliquant des épingles ou des aiguilles dans des fruits dans tout le pays, même si la plupart ne sont vraisemblablement que des blagues postées sur les réseaux sociaux.


Le gouvernement prend en tout cas l’affaire très au sérieux et demande aux consommateurs de rapporter à la police chaque cas.  "Quiconque se trouve derrière cela met en danger non seulement les familles du Queensland et du reste de l'Australie, mais aussi toute une industrie", avait averti samedi la Première ministre du Queensland. Et Annastacia Palaszczuk de promettre une récompense de 100.000 dollars australiens à "toute personne disposant d'une information qui pourrait être liée à cette affaire de quelque manière que ce soit". Le gouvernement a obtenu jeudi que le Parlement durcisse la loi, en rendant le "piégeage" de fruits passible de 15 ans de prison.

Psychose et crise pour l'industrie de la fraise

Face à la psychose qui s'est emparée du pays, la chaîne Woolworths a annoncé jeudi qu'elle avait pris "la mesure de précaution" de retirer temporairement les aiguilles de ses rayonnages. Les consommateurs sont eux invités à couper leurs fraises en deux avant de les déguster. De leur côté, les hommes politiques de tout bord multiplient les efforts pour soutenir les producteurs de fraises devant les caméras, en se filmant en train de cueillir ou de manger le fruit. Mercredi, le Premier ministre Scott Morrison lui-même a appelé les Australiens à confectionner des gâteaux à la fraise pour aider les maraîchers en détresse.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter