New York : un homard centenaire relâché dans l'océan après 20 ans de captivité

New York : un homard centenaire relâché dans l'océan après 20 ans de captivité
Insolite

LIBÉRÉ, DÉLIVRÉ - En 20 ans passés dans l'aquarium d'un restaurant de fruits de mer, Louie a échappé à la mort plus d'une fois. Pourtant, ce homard âgé de 132 ans vient d'être libéré par son propriétaire sous l’œil amusé des politiques de la ville, conviés pour l'occasion.

À 132 ans, Louie est certainement l’un plus vieux homard détenu en captivité. Ou plutôt était. Non pas parce qu’il vient de passer la pince à gauche, mais parce que le crustacé, qui a passé deux décennies derrière les vitres d’un aquarium de Long Island, près de New York, vient d’être relâché en mer.

Pour Louie, le vendredi 16 juin est à marquer d’une croix blanche. Le homard centenaire s’est fait embarquer dans un bateau motorisé, direction l’océan. Un geste concédé par son propriétaire à l’occasion de la journée du homard. Oui, même le homard a droit à sa journée. "Son heure était venue", a déclaré au New York Post Butch Yamali, son propriétaire.

Un peu plus et...

Pourtant, le crustacé de 10 kilos n’est pas passé loin de la casserole. La semaine précédant sa libération, un client a proposé près de 900 euros à Yamali pour avoir l’honneur de le dévorer. "Il essayait de négocier avec moi. Il a dit "Je veux le ramener chez moi pour le repas de la fête des pères". C’est vrai que ça aurait été un festin impressionnant. Mais je ne voulais pas le vendre. C’est comme un animal de compagnie pour moi maintenant, je ne pouvais pas le vendre", explique-t-il.

Pour honorer cette libération, Yamali a invité les politiques de sa ville, Hempstead. Les derniers mots que Louie a entendus avant de plonger vers la liberté ont donc été prononcés par l’élu Anthony Santino : "J’annonce aujourd’hui la libération officielle de Louie le homard".

Selon un spécialiste, il devrait survivre malgré tant d’années passées en captivité. "Il n’y a pas beaucoup de prédateurs qui veulent s’attaquer à un homard aussi gros et âgé que lui", explique-t-il au New York Post. "Avec un peu de chance, il trouvera un copain et vivra heureux le reste de ses jours".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter