Nice : une lettre d’amour refait surface dans un palace 90 ans après

Nice : une lettre d’amour refait surface dans un palace 90 ans après

LA BELLE HISTOIRE DU JOUR – Une lettre d’amour datant des années 1920 est réapparue à l’occasion d’un chantier dans un grand hôtel niçois. Un avis de recherche a été lancé pour retrouver les descendants des deux tourtereaux.

94 ans et elle n’a pas pris une ride. Il y a quelques jours, à l’occasion de travaux dans le grand hôtel Wilson Plaza, à Nice, des ouvriers sont tombés sur une lettre d’amour cachée dans une boîte à biscuits rouillée, dans le faux-plafond du deuxième étage. 

"Ernest, chéri…"

La missive date de 1922. Antoinette y écrit des mots doux à Ernest et lui intime : "Viens me secourir !" L’amoureuse poursuit : "Je te le demande de tout mon cœur. Je suis comme un corps sans âme parce que tu n'es pas là. Tu sais que je n'ai que toi n'est-ce pas ? (…) De tout cœur Ernest, viens vite, je t'attends et je t'aime. Ta Toinette. Ta chère petite fiancée au cœur brisé qui t'appelle bien fort."

Avis de recherche

Une jolie histoire qui a ému les ouvriers de ce chantier, comme le rapporte France 3.

Et pour qu’elle continue, la direction de l’établissement, qui accueillait jadis l’Hôtel général des Postes, va demander à La Poste de retrouver le nom de ceux qui pouvaient habiter dans les appartements de fonction afin de rechercher leurs descendants. Un appel a déjà été lancé sur Facebook. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Covid-19 : la SNCF pourrait perdre jusqu'à 5 milliards d'euros en 2020

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter