Non, le père Noël n'est pas une invention de Coca-Cola

Non, le père Noël n'est pas une invention de Coca-Cola

Insolite
DirectLCI
IDÉE REÇUE – Dans l'imaginaire collectif, Coca-Cola aurait imaginé de toutes pièces le père Noël. Même si la marque a démocratisé son image, le vieillard vêtu de rouge et blanc existe depuis belle lurette. Explications.

Non, le père Noël n'est pas un produit marketing inventé par Coca-Cola. Ses origines sont bien plus complexes qu'une simple réunion créative au siège de la marque, même si les versions divergent. Son image, d'abord inspirée par Saint-Nicolas, a ensuite évolué sous la plume de plusieurs auteurs et dessinateurs jusqu'à devenir le grand et jovial gaillard que l'on connaît aujourd'hui.

Saint Nicolas, les origines

La légende de Saint-Nicolas , inspirée par un martyr de l'ancienne ville turque de Myre et né entre 250 et 270, perdure encore aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, au nord et nord-est de la France, notamment en Lorraine.


Pendant la nuit du 5 au 6 décembre, le saint distribue friandises et cadeaux aux enfants, accompagné de son alter ego maléfique, le père Fouettard, chargé de s'occuper de ceux qui n'auraient pas été sages. Son accoutrement s'approche déjà de la symbolique du futur père Noël : barbe blanche, manteau rouge et crosse d'évêque.

En vidéo

JT 13H - La Saint-Nicolas, une tradition respectée à la lettre en Lorraine

Au XIXème siècle, les Hollandais amènent ce personnage légendaire dans leurs valises vers les États-Unis. Ce "Sinterklaas" local deviendra "Santa Claus", bien plus facile à prononcer pour un peuple d'Anglais.

Un poème populaire engage les hostilités

En 1822, le pasteur Clement Clarke Moore publie un conte de Noël, qui deviendra vite populaire, intitulé "Une visite de Saint-Nicolas" . Le "petit vieux gaillard et ventripotent de St Nick" apparaît comme un lutin joufflu, gentil, vêtu d'un manteau de fourrure et distribuant des cadeaux, tiré par un traîneau de huit rennes.

Du lutin Saint-Nicolas au père Noël

Le dessinateur Robert Weir imagine pour la première fois le fameux costume rouge et blanc, en 1838. Celui-ci est porté par le "lutin" Saint-Nicolas qui descend également dans la cheminée pour distribuer des cadeaux aux enfants.

22 ans plus tard, Thomas Nast, le père de la caricature américaine, publie plusieurs dessins dans l'hebdomadaire illustré Harper's Weekly. Costume rouge et blanc, ceinture noire, bonnet et ventre bedonnant caractérisent son personnage qui n'a plus grand-chose à voir avec un lutin.

Démocratisation grâce à Coca-Cola

Dans les années 1930, la fameuse marque de soda cherche comment vendre ses produits en hiver. Elle utilise donc ce bonhomme largement repris par la presse du début du siècle. C'est Haddon Sundblom, artiste américain, qui sera chargé de s'en inspirer pour la version définitive. Il ajoutera au modèle initial une allure joviale et sympathique, marketing oblige.


La France devra attendre la Seconde Guerre mondiale et l'arrivée des Américains sur le continent pour profiter de la légende du père Noël. Sapin décoré à outrance, papier cadeau, cartes de vœux et cadeaux plus onéreux viendront compléter le tableau.

En vidéo

JT 13H - À Aubigny-au-Bac, la maison du Père Noël fait rêver les enfants

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter