Nouvelle Zélande : un rat tué, une bière offerte

Nouvelle Zélande : un rat tué, une bière offerte

DirectLCI
INSOLITE - Gareth Morgan est prêt à tout pour préserver la faune et la flore de Nouvelle Zélande. Y compris à vouloir éradiquer tous les rats. Et pour cela, il offre une bière par animal tué.

Après les chats, les rats. Gareth Morgan s'était déjà fait connaître début 2013 en menant campagne pour tuer tous les chats de Nouvelle Zélande afin de sauver le Kiwi, l'oiseau emblème national du pays, bien trop souvent mangé par les félins. L'homme a trouvé un nouveau cheval de bataille en 2014 et propose, cette fois, de s'en prendre aux rats. Il invite les étudiants à partir en chasse contre ces rongeurs et promet une bière pour chaque animal capturé, mort ou vif. Mais de préférence mort.

Pourquoi ? Cet amoureux de la nature néozélandaise souhaite protéger les spécificités de la faune et de la flore de l'archipel et est prêt, pour cela, à s'attaquer à tous les nuisibles qui mettraient en danger ce fragile écosystème. Et la manière forte semble la meilleure des solutions à ses yeux. 

La bière gratuite comme motivation pour les étudiants

C'est ainsi que les étudiants de l'Université de Victoria sont invités, depuis ce jeudi 13 mars, à poser des pièges (fournis gratuitement) et mettre tout en oeuvre pour tuer des rats. En remerciement, Gareth Morgan et la Société de Science du campus, qui s'est associée à l'initiative, s'engagent à offrir une bière par prise. "Il y a évidemment des personnes qui participent à l'opération pour les boissons offertes mais il y a aussi bon nombre d'étudiants en écologie qui sont passionnés par la faune et la flore endémique de Nouvelle Zélande", a déclaré Jonathan Musther, président de la Société de Science. Pas rat, Gareth Morgan n'a fixé aucune limite sur le nombre de prises possibles.

Mais cette opération ne fait pas l'unanimité. Tout comme la campagne contre les chats avait suscité la colère de nombreux amoureux des animaux (de tous les animaux), cette campagne pour éradiquer les rats fait grincer des dents. Surtout que certains opposants suggèrent que si le nombre de rats est en croissance, c'est en raison de la campagne anti-chats menée par... Gareth Morgan.

Une accusation que rejette ce dernier. "Il n'y a aucune preuve de cela. Au mieux, 20 % des rats meurent tués par des chats", a-t-il affirmé sur la page Facebook de la campagne contre les rongeurs. Celle-ci n'est, à l'heure où nous écrivons cet article, soutenue que par 59 membres du réseau social leader. Pire, les posts publiés trouvent bien peu d'écho auprès de la population étudiante. Bref, on s'y ennuie comme un rat mort.

Plus d'articles