Opérations antiterroristes à Bruxelles : des chats sur Twitter pour brouiller les pistes

Opérations antiterroristes à Bruxelles : des chats sur Twitter pour brouiller les pistes

DirectLCI
RÉSEAUX SOCIAUX – Des images de chats ont été largement postées sur Twitter par les internautes bruxellois pendant les opérations antiterroristes dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 novembre. L'objectif : contrer d'éventuelles informations divulguées par les riverains.

Les internautes bruxellois ont répondu avec humour à l'angoisse environnant pendant les opérations antiterroristes en cours dans la capitale, dimanche 22 novembre au soir. Face à la demande des autorités de s'abstenir d'informations sur les réseaux sociaux, des photos de chats ont inondé la toile pour brouiller les pistes.

Une manière d'éviter la propagation de photos des perquisitions en cours ou de leur localisation. Menées dans l’agglomération de Bruxelles et à Charleroi, en niveau d'alerte maximale depuis samedi, elles devaient permettre d'interpeller Salah Abdeslam , en fuite.

Sens aigu du surréalisme

L'étalage de félins, réunis sous le hashtag #BrusselsLockdown , relève du "sens aigu du surréalisme" de nos voisins, souligne l'AFP. Même Le Soir, média belge, a joué le jeu en illustrant un article sur le sujet d'une tête de chat . L'idée aurait été lancée par le journaliste @Hoguhugo  : "Au lieu de tweeter à propos des actions de police à Bruxelles, voici une photo de notre chat Mozart", a-t-il tweeté à 21 heures.

À LIRE AUSSI >> Salah Abdeslam : les troublantes questions sur son rôle et sa fuite

Une réserve commune saluée par le porte-parole du parquet, à l’issue de sa conférence de presse nocturne, au cour de laquelle il a annoncé 19 perquisitions et 16 interpellations. Il a ainsi tenu à "remercier la presse et les utilisateurs des médias sociaux pour avoir tenu compte des nécessités des opérations en cours". Sans émettre la moindre allusion aux chats.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter