PHOTOS – La rivière bouillonnante, du mythe à la science

PHOTOS – La rivière bouillonnante, du mythe à la science

Insolite
DirectLCI
EXPLORATION – Quand son grand-père lui racontait la légende d'une rivière brûlante au fin fond de la forêt amazonienne capable de bouillir un homme entier, Andrés Ruzo ne se doutait pas que 12 ans plus tard, il serait le premier scientifique à étudier l'une des plus grandes et surprenantes sources chaudes du monde.

On se souvient tous des contes et légendes de notre enfance. Quand pour beaucoup ces histoires sont restées de simples fables, Andrés Ruzo, un géoscientifique, a consacré sa vie à celle que lui racontait son grand-père au Pérou. "Il existe une rivière, aux confins de la forêt amazonienne, qui bout comme si elle était sur du feu", disait-il.

Douze ans plus tard, alors que sa tante lui raconte y être elle-même allée, Andrés Ruzo souhaite en avoir le cœur net et décide de retrouver cette mystérieuse rivière. Son but : dresser une carte des sources chaudes au Pérou pour compléter ses travaux de recherche. En 2011, il part au cœur de la jungle, et entreprend un long périple en avion, en voiture, en canoë, et à pied. C'est à Mayantuyacu, un centre de soins tenu par un chaman et sa femme, que le scientifique découvre enfin la chimère de son enfance.

Des animaux bouillis vivants

Vénéré par les locaux à l'abri des regards, le cours d'eau est considéré comme un traitement curatif. Selon les chamans, la rivière est habitée par plusieurs esprits naturels qui la rendent sacrée. D'épaisses volutes de fumées planent au-dessus de l'eau, créant une atmosphère humide et mystique. À la surface, flottent des cadavres de petits animaux bouillis vivants. "Ce qui m'a tout de suite surpris, c'est que rien n'était exagéré !", a confié Andrés Ruzo à metronews. Mais pour le géoscientifique en quête de réponses, l'aventure ne fait que commencer.

De nombreuses sources chaudes recouvrent la planète. Et lorsqu'elles sont suffisamment proches d'une zone volcanique, elles peuvent atteindre les 100°C nécessaires à l'ébullition. La roche brulante du volcan réchauffe le liquide qui se maintient à une température élevée. Seulement, le volcan en activité le plus proche de la Rivière Bouillonnante est à plus de 700 km. De quoi passionner Andrés Ruzo, qui devient le premier scientifique autorisé par le chaman à étudier la rivière sacrée, avec pour tout conseil  : "Utilise tes pieds comme des yeux".

Une "merveille naturelle"

Armé de sandales, Andrés Ruzo pénètre dans l'eau fumante, chaude sur plus de 6 kilomètres. La température de l'eau varie entre 27 et 94°C. Sautant de pierre en pierre et traversant le lit de 25 mètres de large, il tente de prélever un échantillon dans l'une des zones les plus chaudes, pour en comprendre la source. "À ce moment, pendant quelques minutes, la limite s'amincit entre la recherche et être bouilli vivant", avoue-t-il. À force de travail, il cherche à prouver qu'une source de cette ampleur, d'origine non-volcanique, peut être une création naturelle. "Ça a été un moment de joie intense et de soulagement quand j'ai su que cette merveille était vraiment naturelle".

Pour raconter l'histoire de cette incroyable recherche, Andrés Ruzo a publié, le 18 février, son livre baptisé The Boiling River : Adventure and Discovery in the Amazon . Et pour l'heure, le scientifique poursuit sa découverte de la faune et de la flore locale. Il tente de faire protéger le lieu, menacé par la déforestation et ses répercussions sur l'environnement. Il tient également à préserver les indigènes et l'authenticité de leurs cultes, éclaboussés par l'ampleur de ses propres découvertes, comme un trait d'union entre la légende et la science moderne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter