Pour ne pas s'effondrer, une ville entière doit déménager !

Insolite
DirectLCI
INSOLITE – Une ville au nord de la Suède doit être déplacée de trois kilomètres vers l'Est. Mais pourquoi une telle idée saugrenue ? Parce qu'il en va de la survie de ses habitants. Explications.

La ville de Kiruna, située au nord de la Suède, se situe au-dessus de la plus grande mine de fer souterraine du monde. Seulement au fil des ans, celle-ci a grignoté le sous-sol, menaçant la pérennité des habitats.

Devant cette mine mouvante, la Ville a pris une décision radicale : déplacer chaque route, chaque maison, chaque bâtiment... trois kilomètres plus loin. Le cabinet d'architecte White a remporté l'appel d'offre pour entreprendre ce chantier hors-norme. Le projet, baptisé Kiruna-4-ever, est financé par la compagnie minière, la LKBA. 400 millions d'euros ont été injectés pour le mener à terme.

Reconstruire pour détruire

Mais pas si simple de déplacer une ville de 18.200 habitants (ce qui correspondrait en France à la ville de Cahors, tout de même). L'idée est de déplacer petit à petit chaque infrastructure. Quand un quartier aura été reconstruit à l'endroit adéquat, l'original sera détruit. Les bâtiments chers aux Suédois, comme les petites églises en bois, seront quant à eux déplacés.

Des améliorations écologiques, sociales et économiques sont à prévoir. "On crée ce qui manque aujourd'hui aux gens, comme les places publiques. On réinvente leur ville mais on la rend plus fonctionnelle, plus agréable. C'est pour ça aussi que les gens soutiennent le projet et qu'ils attendent avec impatience leur nouvelle ville", précise Mikael Stenqvist, architecte du projet, pour France info.

Chantier terminé... en 2100

La première étape, entamée en juin : déplacer le centre ville pendant les sept prochaines années. L'opération globale devrait s'achever en 2100. A ce rythme là, les habitants devront s'habituer à jongler entre deux cités.

Pourtant, le chantier aurait pu commencer plus tôt. En 2004, la compagnie minière avait signalé le risque que représentait la mine pour la ville.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter