"Pourquoi je n'ai pas porté plainte" : la réponse des victimes d'agressions sexuelles à Donald Trump

"Pourquoi je n'ai pas porté plainte" : la réponse des victimes d'agressions sexuelles à Donald Trump
Insolite

Toute L'info sur

La Matinale du week-end

LES CLICS DE QUAREZ - Les victimes de viol et d'agressions sexuelles répondent à Donald Trump à travers le hashtag #WhyIDidntReport après que celui-ci ait mis en doute les accusations de Christine Blasey Ford contre Brett Kavanaugh.

Pourquoi les victimes de viol mettent du temps à en parler et à porter plainte ? La question avait été rabâchée pendant quelque temps et Donald Trump a relancé le débat dans un tweet. Le président américain s'en est notamment pris à l'accusatrice de son candidat à la Cour suprême, Brett Kavanaugh, pour des faits qui remontent dans les années 1980. 

La parole s'est alors libérée et les témoignages ont fleuri sur la toile aux États-Unis, mais aussi dans l'Hexagone. Et on remarque surtout un sentiment de culpabilité et de vulnérabilité. 

Lire aussi

Mais des paroles aux actes, il reste encore beaucoup à faire. Chez nous, sur les 250 000 victimes de viol l'année 2017, seules 9% ont porté plainte. Parmi les histoires du jour également, à découvrir en images: le calvaire d'une adolescente après avoir été filmée en train de frapper un lapin dans l'Oise et un père de famille qui a été arrêté aux États-Unis pour avoir utilisé sa fillette pour voler des jouets dans des cabines de machine à pinces.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter