Quelles zones du corps pouvons-nous toucher chez l'autre, selon les normes sociales ?

Quelles zones du corps pouvons-nous toucher chez l'autre, selon les normes sociales ?

INFOGRAPHIE – Une étude a publié un guide du corps humain exposant les parties où hommes et femmes acceptent d'être touchés, en fonction du type d'interlocuteur.

Une accolade freinée par une main tendue, une bise gênante donnée trop rapidement ou une tape dans le dos électrisante ne sont pas des situations inconnues. En cause, la différence de niveaux de tolérance de chacun quant aux démonstrations tactiles. Une infographie illustre ainsi les parties du corps qu'il est socialement acceptable de toucher, chez les hommes et les femmes en fonction de leur interlocuteur, amis, parents ou étrangers.

Ce guide social est le résultat d'une étude publiée lundi 26 octobre dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences in America, et menée par l'université d'Oxford, au Royaume Uni, et celle d'Aalto, en Finlande. Sous le chef des scientifiques, 130 personnes à travers l'Europe ont colorié les zones du corps humain où ils toléreraient un contact physique.

Aucune gêne entre partenaires

Sans surprise, le nombre de parties corporelles accessibles augmente en fonction de la proximité avec la personne en face."Ces résultats soulignent l'importance de la communication non-verbale dans les relations sociales", estime le professeur Lauri Nummenmaa, co-auteur de l'étude.

Ainsi les hommes préfèrent se faire toucher les parties génitales par leur partenaire, voire par une inconnue féminine, que par leur mère. Quant au contact avec un étranger, il se restreint à l'extrémité des bras pour les deux sexes. Conclusion, dans le doute, face à une nouvelle rencontre, mieux vaut opter pour une poignée de main.


À LIRE AUSSI
>> Pourquoi faut-il boire son café avant la sieste ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

VIDÉO - Vincent de Koh-Lanta : "J’ai déposé l’expression 'I don’t want this' !"

Laëtitia éliminée de Koh-Lanta : "Le plus surprenant, c'est que ça vienne de Lucie"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.