Qui a kidnappé 400 nains de jardin en Autriche ?

Qui a kidnappé 400 nains de jardin en Autriche ?

Insolite
DirectLCI
INSOLITE - Sur fond de querelles politiques, la soudaine disparition de plusieurs centaines de nains de jardin met en émoi une partie de la population autrichienne.

Mais où ont sont passés les 400 gnomes des villes de Bregenz et de Rankweil ? En Autriche, la question est sur les lèvres de tous leurs habitants, depuis leur vol soudain dans la nuit de samedi à dimanche dernier (23-24 août). D’autant plus que ces nains de jardin, surnommés “Coolmen”, avaient une particularité bien précise : ils sont utilisés comme outils de publicité par le SPÖ, le parti social-démocrate du pays, à l’aube d’élections provinciales prévues dans le Land du Vorarlberg le 21 septembre prochain.

Des milliers de “Coolmen” déployés

Le parti lui-même a confirmé que ces figurines, attachées à des lampadaires dans les rues des deux villes, avaient bel et bien disparu. Si le vol de gnomes est un passe-temps très répandu , pratiqué par de nombreux farceurs, les circonstances actuelles amènent à penser que cet enlèvement de masse a été orchestré par le principal adversaire politique du SPÖ, le parti conservateur ÖVP. "Un détail intéressant est que maintenant, les affiches de l'ÖVP sont placardées sur plusieurs de ces lampadaires", explique à la BBC  Reinhold Einwallner, membre local du SPÖ.

Le SPÖ a déposé une plainte officielle auprès de la police tandis que le l’ÖVP a officiellement nié toute implication. Il faut dire que ce matériel de campagne insolite a quand même coûté la modique somme de 3 000 euros. Le parti ne compte pas en rester là puisqu'il propose une récompense de 1 000 euros à toute personne pouvant donner des renseignements sur la localisation des Coolmen. Cet incident ne l'a pas découragé pour autant à continuer sa campagne électorale de cette façon, puisque les 20 000 nains précédemment commandés seront bien déployés au cours des prochaines semaines dans tout le Land. Bref, ils ont vu grand.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter