"Rassembler les gens, éviter les guerres" : Georgette, présidente de la République du Saugeais, donne quelques conseils au président Macron

DirectLCI
REPORTAGE - Georgette, 83 ans, est la présidente de la République (folklorique) du Saugeais (Doubs), un "État" autoproclamé en 1947 qui possède un drapeau, un hymne et même ses propres douaniers. Élue à vie en 2006, Georgette a quelques conseils pour le nouveau président Emmanuel Macron. TF1 l'a rencontrée.

À 83 ans, elle est à la tête d’un Etat qui n’existe pas : la République du Saugeais. Élue en 2006 par la population pour un mandat à vie, Georgette est une présidente accessible, toujours prête à rendre service. 


Sa République est composée de 11 communes situées dans le département du Doubs, à quelques petits kilomètres de la frontière Suisse. La capitale est le village de Montbenoît. 

Une plaisanterie qui s'est concrétisée

La République du Saugeais est née 1947, sur le ton d’une plaisanterie entre le préfet du Doubs et Georges Pourchet, patron de l’Auberge de l’Abbaye à Montbenoît : pour plaisanter, M. Pourchet demande au préfet s’il a son "laissez-passer" pour circuler dans la "République" du Saugeais. 


Le préfet lui répond que s’il s’agit d’une République, il faut un président. Il nomme illico Georges Pourchet président de la République libre du Saugeais !  En 1972, c’est son épouse Gabrielle Pourchet qui est élue (à l’applaudimètre) présidente, titre qui revient ensuite à leur fille Georgette en 2006.

Drapeau, hymne, douaniers

Le drapeau possède les couleurs jaune, rouge et noir -celles de la Franche-Comté ancienne. En patois, saugeais signifie "petite savoie". La République possède aussi son hymne national, ses ambassadeurs et même ses propres douaniers qui font des contrôles d’identité. Les présidents de la République du Saugeais ont un musée qui abrite tous les cadeaux reçus lors des voyages officiels. La renommée est également parfaitement bien utilisée par l’Office du tourisme du canton de Montbenoît.

Reçue par Sarkozy

En 2007, Georgette a été reçue à l'Élysée par le président de l'époque, Nicolas Sarkozy. Pas sûr qu'Emmanuel Macron reconnaisse l'existence de cette République mais, qu'importe, la présidente lui donne quelques conseils : "C'est de faire comme au Saugeais, de rassembler les gens, éviter les guerres, les conflits, même entre personnes en France ".  À bon entendeur...

Plus d'articles

Sur le même sujet