Saint-Brieuc : deux hommes soupçonnés d'avoir vendu des fleurs... volées sur les tombes du cimetière

Saint-Brieuc : deux hommes soupçonnés d'avoir vendu des fleurs... volées sur les tombes du cimetière

TOUSSAINT - Au cimetière de Saint-Brieuc en Bretagne, la police soupçonne deux hommes d’avoir volé une centaine de bouquets de chrysanthèmes afin de les revendre à l’entrée.

A Saint-Brieuc, les familles des défunts ont eu une mauvaise surprise. En effet, dans cette commune de Bretagne, les chrysanthèmes d’un fleuriste de la commune se sont mystérieusement retrouvés à vendre… à l’entrée du cimetière de Cesson. 

C’est le commerçant qui s’est rendu compte de la supercherie à 8h30, révèle Ouest France. L'homme aperçoit les deux individus déchargeant leur remorque et, sur l’étal d’à côté, il découvre des bouquets de fleurs portant l’étiquette… de sa propre boutique. Pourtant, son commerce n’a pas été cambriolé. Repérés, les individus ont alors pris la fuite, laissant sur place une centaine de bouquets de chrysanthèmes.

Dépêchée sur place, la police cherche toujours à déterminer les circonstances exactes des faits. "On ne sait pas d’où viennent ces fleurs", ont-ils expliqué. Les familles des défunts qui pensent avoir été volées sont invitées à se rendre au cimetière afin de reconnaître leurs fleurs.

Lire aussi

    En vidéo

    À la Toussaint, la vente de fleurs explose

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

    EN DIRECT - Covid-19 : les États-Unis "prêts" à vacciner les enfants de 5 à 11 ans dès le mois prochain

    "Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

    Tempête Aurore : 9 départements en vigilance orange, des rafales jusqu'à 130 km/h attendues

    Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.