Seattle : les premiers distributeurs automatiques de cannabis ont été installés

Seattle : les premiers distributeurs automatiques de cannabis ont été installés

Insolite
DirectLCI
INSOLITE – Les consommateurs de cannabis thérapeutique de l'État de Washington peuvent depuis mardi 3 février 2015 se procurer de l'herbe dans des distributeurs automatiques, selon certaines conditions.

Cupcakes, livres, alcool, lingots d'or ou même crabes : les distributeurs automatiques se diversifient largement depuis plusieurs années. À tel point que la boisson rafraîchissante est désormais le produit le plus basique qui puisse dévaler les étages de la machine. Rien d'étonnant donc à ce que la drogue intègre la liste de ces ventes parfois insolites.

La ville de Seattle, aux États-Unis, a inauguré mardi cinq appareils distribuant du cannabis. Herbe, produits alimentaires à base de marijuana ou encore recharges de cigarettes électroniques composent l'offre. Ces machines rejoignent les rangs de celles déjà installées en Arizona, Colorado, Californie. Avec l'État de Washington, on en compte désormais dix-huit sur tout le territoire américain.

Sur ordonnance

Installées par la compagnie American Green, les machines n'acceptent pas de délivrer le précieux sésame à n'importe quel passant. Il faut montrer patte blanche, en se munissant un permis de conduire, pour prouver son âge, et une ordonnance.

Et pour cause. Si l'État utilise la consommation de marijuana à des fins récréatives depuis 2012, la vente automatisée ne concerne que le cannabis thérapeutique. Même si la société projette d'étendre son commerce à tous les consommateurs.

Ainsi, les distributeurs, installés dans des dispensaires, sont utilisables après avoir scanné ses papiers, créé un compte et réglé le produit en espèce ou en Bitcoin uniquement. Et impossible pour les petits malins mineurs ou en bonne santé d'usurper l'identité d'un ami, selon Stephen Shearin, PDG d'American Green, interrogé par dailydot.com . Une caméra est en effet installée sur chaque machine, sans compter sur le renforcement prochain du dispositif grâce à une vérification des empreintes digitales ou un scan rétinien.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter