Terrorisés par leur chat, ils appellent la police

Terrorisés par leur chat, ils appellent la police

DirectLCI
INSOLITE - Aux États-Unis, Un chat persan de 10 kg a attaqué un bébé et "pris en otage" toute une famille dans leur appartement, nécessitant l'intervention de la police, rapporte la presse locale.

Attention, chat méchant. C'est à une véritable prise d'otages à laquelle ont eu droit un couple d'Américains et leur bébé. La scène s'est passée dimanche dernier, dans l'Oregon. Lux, un chat persan himalayen de quatre ans s'en est d'abord pris au bébé de sept mois qui avait eu la mauvaise idée de lui tirer la queue. Le féroce félin griffe légèrement le front du nourrisson, ce qui pousse immédiatement ses parents à le jeter de la chambre.

À LIRE AUSSI SUR METRONEWS >> Le chat fou dans le Metro Zap'

Mais Lux commence à véritablement "péter les plombs" comme l'ont révélé ses propriétaires. Le chat s'acharne sur la porte de la chambre, empêchant ainsi ses propriétaires… et leur chien de ressortir. Il faut dire qu'avec ses dix kilos, il a de quoi faire peur quand il s'y met. La petite famille est donc coincée dans la chambre, sans aucune échappatoire. Lee Palmer, son maître décide alors de téléphoner à la police pour leur demander de l'aide.

"Il ne va pas nous laisser sortir"

"J'ai jeté le chat dehors et il essaie de nous attaquer, il est très, très, très, très agressif. Nous sommes coincés dans la chambre, il ne va pas nous laisser sortir", cite le quotidien local, The Oregonia , qui fournit un enregistrement l'appel, où l'on peut entendre le chat feuler au loin. Vous l'entendez ?" demande-t-il à la policière de garde. "Ouais, ouais, je l'entends", répond l'officier calmement. Lee Palmer y précise que son chat a de "véritables antécédents de violence".

Finalement, la police intervient et piège le chat fou. L'histoire a rapidement fait le tour des médias, au point que de parfaits inconnus se portent volontaires pour garder Lux. Mais malgré cet incident, la famille ne compte pas abonner leur animal de compagnie. "Il faut vraiment qu’on éloigne le chat du bébé et qu’on garde un œil sur son comportement", soulignent-ils au journal.

Plus d'articles

Sur le même sujet