Trahie par ses seins après avoir tourné un film porno dans une église

Insolite

FAIT DIVERS - Une actrice autrichienne de films pornographiques a été interpellée par la police après avoir tourné une vidéo dans une église. Un internaute attentif avait reconnu ses seins.

Une bourgade de Nord-Autriche, Hoersching, son église, et une jeune femme arrêtée pour s'être filmée dans des positions pas très catholiques... Ce sont les trois éléments d'une histoire qui a tenu en haleine l'Eglise catholique autrichienne cet été, rapporte The Austrian Times .

Tout part du sens de l'observation d'un paroissien qui, "surfant sur Internet", a été surpris de reconnaître l'intérieur de l'église de sa localité dans... un clip pornographique. Sur la vidéo, une femme déboutonne son haut, se caresse les seins, et tient dans ses mains une bible et un chapelet. Sitôt sa conviction établie, le fidèle s'en va prévenir le prêtre de la localité, qui décide de prévenir immédiatement la police. En effet, il n'avait délivré aucune autorisation pour procéder au moindre tournage dans son lieu de culte.

L'église a-t-elle été désacralisée ?

La vidéo ne dévoilant pas le visage de l'actrice, les forces de l'ordre font alors circuler un appel à témoin avec une capture d'écran du clip vidéo. C'est alors qu'un autre informateur, qui avait reconnu la poitrine de l'actrice X Babsi, s'est chargé de donner son identité aux policiers. D'après des sources proches de l'enquête, la jeune femme, originaire de la région, avait déjà réalisé des clips similaires, qu'elle avait diffusés sur Internet. La reconnaître était alors un jeu d'enfant et les policiers ont pu l'interpeller et obtenir d'elle "des aveux complets", a précisé le porte-parole de la police.

Si l'actrice risque 6 mois de prison et une lourde amende pour atteinte aux croyances religieuses et profanation d'une église, l'affaire ne s'est pas arrêtée là. En effet, un débat pour le moins houleux a animé le clergé autrichien après ces révélations. L'église de Hoersching était-elle souillée au point de devoir recevoir de nouveaux sacrements ? Finalement, cette option n'a pas été choisie, les autorités religieuses décrétant que les actions de cette femme n'avaient pas été assez blasphématoires pour chasser Dieu de l'église.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter