Un chercheur recrute des volontaires pour prendre du LSD, les demandes explosent

Un chercheur recrute des volontaires pour prendre du LSD, les demandes explosent
Insolite

INSOLITE – Au Royaume-Uni, les candidatures pour participer à une étude impliquant la prise de LSD ont afflué. Le médecin à l'origine du projet tente de prouver les bienfaits des psychotropes.

Du LSD gratuit et pris sous la surveillance de médecins ? L'idée a visiblement séduit une horde d'étudiants anglais, qui a submergé Robin Carhart-Harris de candidatures. Ce chercheur britannique de l’Imperial College de Londres avait lancé un appel pour trouver des volontaires acceptant de prendre des psychotropes, dans le cadre d'une étude très sérieuse.

Le médecin de 34 ans souhaite prouver les effets bénéfiques de ce type de drogue dans le traitement de la dépression et l'alcoolisme, notamment. L'effet du LSD et de la psilocybine, principe actif de certains champignons hallucinogènes, sera étudié au moyen d'une IRM. "Nous allons essayer de trouver comment la drogue agit sur le cerveau. Il y a un certain nombre d'applications potentielles – en psychiatrie, dans le traitement de la toxicomanie ou de l'anxiété", précise-t-il au Mirror .

Dédiaboliser les hallucinogènes

L'expérience s'impose comme le prolongement des recherches du scientifique, qui tente de dédiaboliser les hallucinogènes depuis plusieurs années. "Freud disait que les rêves sont la voie royale vers l'inconscient. Le LSD pourrait être l'autoroute", explique-t-il dans une interview livrée ce mois-ci au New Yorker . Et d'ajouter : "Si les seuls moyens d'accéder à l'inconscient sont les rêves et la libre association, nous ne pouvons pas aller n'importe où. Il doit y avoir une alternative."

Un discours franc et ambitieux, mais pas novateur pour autant. Le jeune chercheur a travaillé dans le laboratoire du psychopharmacologue David Nutt, ex-conseiller du gouvernement sur les drogues, limogé pour avoir dit que les substances psychédéliques étaient plus sûres que l'alcool.

QUAND Y EN A PLUS, Y EN A ENCORE
>>  D'autres infos insolites
>> 
Le Bon Coin : les pires annonces  
>>  La preuve que la bêtise humaine n'a pas de limite
>>  Les "instants meugnons" de metronews

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent