Un cygne agressif effraie les habitants d’Edimbourg

Un cygne agressif effraie les habitants d’Edimbourg

INSOLITE – La capitale écossaise a dû fermer l’étang de la ville aux amateurs de canoë à cause de l’étrange agressivité d’un cygne.

Le Loch Ness a sa légende, l’étang de Craiglockhart a son cygne. A croire que les eaux écossaises sont peuplées de monstres. Las, l’histoire est bien réelle cette fois. Il y a peu, un cygne et son acolyte ont pris possession de l’étang de Craiglockhart .

Littéralement, puisqu'ils ont décidé de chasser les kayakistes des lieux en s'en prenant à eux physiquement. L'oiseau serait si agressif que le conseil municipal a décidé - pour raison de sécurité - d’annuler un camp de vacances de kayak, perdant au passage quelque 7 500 euros de frais de réservations.

Une paire de cygnes très agressive

L’étang ornemental, ouvert en 1878, a été utilisé pendant des décennies sans incident selon le Edinburgh News Evening , qui relate l’histoire. Une autre paire de cygnes, décédée l’an dernier, avait partagé sans aucune animosité les eaux du lac avec les amateurs de canoë pendant plus de vingt ans. Mais, la nouvelle paire ne l’entend pas de cette aile…

"J'ai fait des classes sur l'étang pendant près de dix ans avec les autres cygnes. Je faisais juste un brief aux enfants avant de partir. Nous les laissions tranquilles et réciproquement. Mais la nouvelle paire est beaucoup plus agressive. Le mâle s’attaque souvent aux retardataires - ceux qui restent en arrière du groupe. Je me mettais entre eux mais là ça ne peut plus durer. Enraciner la crainte de l’eau ou des oiseaux sauvages dans la tête des enfants n’est pas souhaitable", a déclaré l’entraîneur de kayak, Magnus Lyon, au quotidien local. L’homme a lui même été victime des violents coups de bec de l’animal.

Des "prédateurs potentiels"

Des sites alternatifs de pratique de canoë sont actuellement examinés par la commune."J’en ai fait l’année dernière et c’était super. Les cygnes ne faisaient rien. C’est une honte parce que j’attendais vraiment ces vacances. Mais je suppose qu'ils doivent veiller à la sécurité des enfants", se lamente Euan Laing, un ado de 13 ans.

Le directeur du Centre de la Faune et la flore SPCA écossais, Colin Seddon, avance une explication à l’agressivité observée : "Les oiseaux défendent soit le site de leur nid - ils sont encore jeunes - soit leur territoire de reproduction. Ils voient les kayakistes comme des prédateurs potentiels et essaient de les garder loin d’eux. D'habitude, les cygnes n’agissent de la sorte que pendant la saison de la reproduction. Dans ce cas, le seul conseil est d'éviter la zone défendue". Message reçu mais, en lieu et place de coups de bec, il aurait juste suffi d'un signe…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : "Il n'impacte pas le profil de la vague que nous connaissons"

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.