Un homme hypnotisé en regardant Messmer à la télé : pourquoi c'est possible (et que faire si ça arrive)

Insolite

HYPNOSE – Depuis son canapé dans les Landes, un homme de 51 ans a été envoûté par l’hypnotiseur Messmer, qui animait son émission "Stars sous hypnose", samedi 21 mai. Il a été secouru par le Samu de Mont-de-Marsan après 90 minutes de transe.

Pendant une heure et demi, Denis était comme envoûté devant son écran de télé, sans réaction. Samedi 21 mai dans la soirée, Cet habitant de Parentis-en-Born (Landes) s’est vu subjugué devant l’émission "Stars sous hypnose" du célèbre praticien Messmer, sur TF1, alors qu’il essayait de reproduire l’un des tours proposés par l’hypnotiseur.

Paniquée par la transe de son époux de 51 ans, sa femme a alerté les secours, qui ont dépêché une équipe de pompiers. Selon Sud-Ouest qui a dévoilé l’incident, sa femme a finalement réussi à le ramener à lui en reproduisant les gestes de Messmer. Le Samu de Mont-de-Marsan, qui a confirmé les faits à metronews, explique que la victime avait "tendance à somnoler", qu’il était "à première vue conscient mais qu’il ne répondait pas, comme scotché devant la télé".


25% de la population "très réceptive" à l’hypnose

Quelle leçon retenir de cet épisode ? Regarder les spectacles d’hypnose serait-il dangereux ? Marie Pélisson, directrice du cabinet d’hypnothérapie  MinDev  et psychopraticienne, nous a répondu. Selon elle, ce monsieur, comme 25% de la population, serait "très réceptif" à cette pratique. "Ce sont généralement les premières personnes qui suivent les applaudissements ou qui se penchent pour ramasser quelque chose qui est tombé par terre", illustre-t-elle.

S’il s’agit bien sûr d’un "cas extrême", Marie Pélisson, qui pratique parfois son art via Skype, ne voit rien d’étonnant à ce qu’un homme se retrouve dans un état d’hypnose derrière un écran. Elle déplore cependant la technique abrupte de Messmer, qui ne respecterait pas toujours les gestes à adopter ou les "formules de sécurité", nécessaires pour aider les spectateurs à sortir de leur état second.


"Ce n’est pas l’hypnose qui est dangereuse"

Avec son groupe de "Street Hypnose", qui pratique la discipline dans la rue pour faire connaître ses vertus, elle a assisté à une sortie d’émission. "Les gens qui étaient sur scène avaient les jambes faibles, d’autres ont vomi… Après 1h30 de transe, ils sont sortis trop rapidement de leur état", a-t-elle constaté. "Ce n’est pas l’hypnose qui est dangereuse. C’est la manière dont on l’utilise".

Elle poursuit : "J’estime beaucoup Messmer, il ne faut pas oublier qu’il est thérapeute avant tout, mais je ne suis pas d’accord avec cette éthique qui peut porter atteinte à l’équilibre psychique des sujets". L’état second d’une personne n’empêche pas son cerveau de vivre réellement les faits qui se produisent. Se retrouver nu devant un public pourrait donc créer un "traumatisme" sur les sujets hypnotisés.

20 minutes en moyenne pour revenir à soi

Si vous êtes sensible à ces pratiques, rassurez-vous cependant. "Il faut en moyenne 20 minutes de transe à quelqu’un pour revenir à lui tout seul. On a la tête dans les étoiles, un ‘bug’ et on revient", poursuit l’experte. En cas d’hypnose non désirée, comme dans le cas de Denis, Marie Pélisson conseille de "couper l’élément de focalisation pour arrêter d’alimenter l’hypnose [ici, la télévision], et de parler au sujet" pour l’inviter à revenir. Toujours selon la presse locale, Denis se porte bien. Il dit cependant avoir eu "la peur de sa vie".


[Mise à jour le 24.05.16] Messmer réagit : "C’est une situation très fréquente"

Le célèbre magnétiseur canadien a réagi pour certains médias, dont metronews, à la suite de l’incident. "Si la connexion peut s’établir à distance avec quelqu’un, il s’agit effectivement d’une personne réceptive à mon magnétisme", explique Messmer. Sa sensibilité est loin d'étonner l'animateur de "Stars sous hypnose", qui a même fait l'expérience d'envoûter quelqu'un "via texto" au Canada. 

"C'est une situation très fréquente, vécue des centaines de fois à travers mes prestations à la télévision et à la radio en Europe comme en Amérique", ajoute-t-il. Et d'insister : "Il n’y a aucun danger à vivre l’hypnose, qui est une forme de sommeil naturel". Qui sait, l’homme de spectacle, qui sera en tournée dans tous les Zéniths de France au mois de juin, rencontrera peut-être Denis sur sa route ?

À LIRE AUSSI
>> 3 choses à savoir sur "Stars sous Hypnose" sur TF1
>> Sous hypnose, vous pouvez vous faire opérer de pas mal de choses
>>  Quand l'hypnose vole au secours de la sexualité

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter