Un passionné fabrique une 2 CV en bois prête à rouler !

Un passionné fabrique une 2 CV en bois prête à rouler !

ARTISTE - Michel Robillard, un ébéniste retraité, s’est lancé dans ce défi fou en 2011. Il vient de terminer la fabrication d’un modèle de 2CV en bois unique au monde.

Michel Robillard est fier de son travail, son regard bleu acier s'illumine lorsqu'il touche avec délicatesse  le bois poncé de ses maquettes. Ce titulaire d'un CAP de menuisier en bâtiment depuis l'âge de 14 ans est passé des maquettes à la taille réelle avec un rêve : construire une voiture en bois homologuée pour la route.

Six ans de travail

Le passionné s'est lancé ce défi en 2011. Six ans plus tard, le projet semble toucher à sa fin : une pièce unique au monde, la reproduction d'une 2 CV de 1953 équipée pour prendre la route dès cet été. L'œuvre d'art a nécessité plusieurs essences de bois : du poirier pour l'ossature, du pommier pour le capot, du noyer pour les ailes et le volant, du merisier pour les portes et le coffre et de l'orme galeux pour le tableau de bord. "Les 22 ondulations du capot ont été faites dans la masse du bois. Et les finitions peaufinées aux ciseaux à bois et au papier de verre", précise à l'AFP Michel Robillard.

Déjà plusieurs offres d'achat

Pour la base de sa voiture, Michel Robillard a tout de même utilisé quelques pièces d'origine : "J'ai travaillé sur un châssis de Diane 6 de 1966 et un moteur de 3 CV car le bois est plus lourd que la carrosserie originale". Pour ne pas abimer la structure en bois, le moteur a ensuite été isolé sous le capot grâce à une protection thermique. Si les roues et les phares sont également d'origine, les enjoliveurs sont, eux, bien en bois, tout comme les sièges sur lesquels sont posés des coussins confortables. La voiture devrait passer le contrôle technique dans quelques semaines.

Michel Robillard a déjà reçu des offres d'achat. Mais pas question pour le passionné de vendre son bien : "Je voulais faire un objet qui reste après moi. J'aimerai que cette voiture soit un jour exposée dans une galerie d'art". Le retraité rêve également de voir un jour son véhicule à l'affiche d'un film publicitaire ou un long-métrage.

Un passionné de voitures... Et de travail !

Pour en arriver là, l'ébéniste a longtemps forgé ses armes. Plus d'une quinzaine de maquettes sont ainsi posées sur les étagères de son atelier-musée au milieu des champs de Loches en Indre-et-Loire. Depuis une vingtaine d'annés, l'homme élabore à la main d'étonnants modèles tous en bois : 4CV, Coccinelle Volkswagen de 1949, Lincoln et Bugatti Royale de 1936. 

De véritables bijoux comme également cette Harley Davidson qu'il désigne avec grande fierté. Elle a reçu la médaille d'or au salon du modèle réduit de Paris en 2004, récompensant ainsi plus de 500 heures de travail : "Rien que pour faire une roue en noyer, et sa jante en poirier, il faut une journée de travail ! Je recherche toujours la difficulté" confie-t-il.

Michel Robillard est également fier de son camion américain composé de plus de mille pièces, dont 150 sous le capot. Il a nécessité un an de travail, tout comme la maquette de la Ferrari de Michael Schumacher qui rejoindra bientôt... le musée Maranello en Italie.

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

La vaccination obligatoire des soignants "reste une possibilité", rappelle Gabriel Attal

EN DIRECT - Covid-19 : aux États-Unis, les personnes vaccinées peuvent se réunir sans masque

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Lire et commenter