Un veau à deux têtes est né le jour de l'an

Un veau à deux têtes est né le jour de l'an

DirectLCI
ANOMALIE - Un mammifère extraordinaire a vu le jour près de Fès, dans le centre du Maroc. "L'oeuvre de dieu" selon sa propriétaire ou plus prosaïquement d'un accident génétique...

Un mois après la mise en vente par un éleveur charentais d'un mouton à cinq pattes, une consœur marocaine vient de lui voler la vedette en présentant une bête à deux têtes. Baptisé 'Sana saïda' ou 'bonne année', le veau en question est né le jour du Nouvel An à Séfrou, au centre du Maroc, sur les premières pentes de l'Atlas.

Jusqu'à la mise bas, rien n'indiquait sa particularité. A posteriori d'ailleurs, hormis sa double tête il est vrai assez perturbante, dans son comportement sous les oliviers de la propriété, l'animal n'a rien de très différent du reste du cheptel. Il semble en bonne santé, et quoi qu'il advienne a déjà fait la renommée de sa propriétaire. "Surprise" bien sûr, cette dernière dit ne "pas avoir eu peur" lorsqu'elle a découvert ce qu'elle considère comme une "œuvre de dieu"... et un drôle d'accélérateur pour le tourisme local, car nombre de curieux ont fait le déplacement pour voir l'animal.

La fusion de jumeaux ?

Le vétérinaire du cru, Mohammed Bakal, qui évoque une "malformation congénitale" ne se prononce pas sur l'avenir du veau à deux têtes. Le diagnostic, particulièrement compliqué en l'absence des moyens adéquats reste à confirmer, a-t-il dit. D'autres experts cités par l'agence de presse marocaine MAP se mouillent un peu plus. Selon eux, l'hypothèse la plus vraisemblable est celle de "jumeaux qui ont fusionné à cause d'une malformation génétique". Le fait est rarissime, mais pas unique, ainsi en septembre dernier un veau mort-né avait été signalé dans une ferme de l'Oregon, aux Etats-Unis.

Reste qu'au Maroc, Sana Saïda est bien vivant, on ne saurait dire jusqu'à quand. Reste aussi qu'en matière de monstruosité, on déjà vu pire, avec une tortue "slovaque" qui avait deux têtes ET cinq pattes...

Plus d'articles