Un village du Var pris d’assaut par les touristes après la diffusion de photos sur Facebook

SOS Villages
Avec
Avec
AFFLUX - Le village de Nans-les-Pins, dans le Var, vit une agitation peu commune. En raison de la diffusion de photos des sources de l’Huveaune le 18 mars dernier sur les réseaux sociaux, randonneurs et touristes affluent pour visiter le site.

C’est un des effets néfastes des réseaux sociaux et d’Internet. Alors que beaucoup de municipalités ou sites touristiques usent (et abusent parfois) en toute connaissance de cause des technologies 2.0 pour faire connaître leurs localités ou les endroits remarquables à visiter, certains d’entre eux subissent les conséquences inattendues d’une publicité imprévue. C’est le cas depuis deux semaines du village varois de Nans-les-Pins.


A une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Marseille, cette petite bourgade fait partie du massif de la Sainte-Baume et abrite sur son territoire le site remarquable des sources de l’Huveaune et de la grotte de la Castelette, à 590 mètres d’altitude.

Un lieu idéal pour satisfaire randonneurs et familles en quête de balades dominicales. Et pour cause : son cours d’eau couleur turquoise s’étire en pente douce et zigzague entre diverses vasques. Des vasques qui sont le plus souvent asséchées de mai à octobre mais qui offrent un décor magnifique le reste de l’année, notamment au début du printemps.

Après les touristes... les médias

Interdit à la baignade et protégé par "Natura 2000", l’endroit est assailli depuis le 18 mars dernier. Ce jour-là, des photos des sources de l’Huveaune ont été partagées sur les réseaux sociaux avec pour point de départ la page Facebook "Bienvenue à Marseille" qui a pour habitude de faire découvrir des lieux dignes d’intérêt proches de la cité phocéenne. Or cette page est suivie par 153.000 personnes et les partages se sont multipliés par milliers. 

Conséquence : depuis deux week-ends (23-24 mars et 30-31 mars), les fameuses sources sont devenues LE lieu de balade en vogue dans la région, entraînant un attroupement massif difficile à appréhender pour la municipalité varoise. Déjà contrainte de contenir cet afflux exceptionnel de visiteurs, la commune de Nans-les-Pins doit désormais gérer la médiatisation de cette histoire pas banale. Ainsi, lundi matin, les télés, radios et journaux monopolisaient l’attention de la mairesse, Pierrette Lopez. Après les touristes, curieux et randonneurs, la presse. Ou quand un simple post Facebook bouleverse le cours paisible d’un village de 4500 habitants… 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter