Une avancée majeure dans la connaissance des chiens par l'observation de leurs "besoins" quotidiens

Une avancée majeure dans la connaissance des chiens par l'observation de leurs "besoins" quotidiens

DirectLCI
SCIENCE - Forts de milliers de relevés, boussole en main, de chiens en train de se soulager, des scientifiques auraient démontré qu'ils disposent d'une boussole interne.

On savait les chiens dotés d'un odorat et d'une ouïe bien supérieurs à ceux de l'être humain, on découvre, ou du moins on a une ébauche de confirmation scientifique du fait qu'ils possèdent aussi une boussole magnétique. Pour en arriver là, il a fallu observer leur façon de faire leurs besoins...

Pipi-caca nord-sud

Comme les pigeons, entre autres animaux, une équipe de scientifiques allemands et tchèques a tenté de mettre en évidence la sensibilité des canidés au champ magnétique terrestre qui leur permettrait de s'orienter dans l'espace au moins pour une tâche donnée. L'angle d'attaque de ces scientifiques peut surprendre, mais il a porté ses fruits : que ce soit pour la petite ou pour la grosse commission, les chiens s'aligneraient toujours sur un axe nord-sud.

Certes, l'étude n'a porté que sur 70 spécimens, mais du Yorkshire au Saint-Bernard, les quelque 7.000 résultats recueillis sont formels, pour vidanger, "les chiens s'arrêtent le long d'un axe nord-sud, mais seulement si le champ magnétique est stable". C'est d'autant plus notable "quand ils défèquent que quand ils urinent" a très sérieusement souligné Sabine Begall, de l'Université de Duisbourg-Esse.

Comme le chien pisse, la vache broute

Au-delà des basses besognes et sans que cela soit suffisant pour affirmer quoi que ce soit, ces observations suggèrent que les chiens ont une sorte de boussole interne. Ce faisant, cela expliquerait par quel miracle de vaillants quatre pattes perdues loin de chez eux ont parfois parcouru des centaines de kilomètres pour retrouver leur maître ou plutôt leur gîte.

L'étude mériterait sans doute d'être généralisée et peut-être étendue à d'autres espèces. D'ailleurs, déjà en 2008, sur la base d'images satellites issues de Google Earth, la même équipe de chercheurs avait mis en évidence la tendance du bétail à brouter et à s'allonger sur un axe nord-sud.

Plus d'articles