VIDÉO - Aux États-Unis, une collégienne reçoit le prix de "Celle qui a le plus de chances de devenir terroriste"

DirectLCI
MAUVAIS ESPRIT - Au Texas, près de Houston, une professeure de collège a décerné de faux prix à ses élèves de 5e. Lizeth Villanueva a reçu le diplôme de "celle qui a le plus de chances de devenir terroriste". Une blague inappropriée que la mère de la fillette n'a pas du tout appréciée.

C'est ce qu'on appelle une blague de mauvais goût.  Au Texas, une enseignante du collège Anthony Aguire, près de Houston, a décerné de faux prix pour la fin de l'année scolaire. Lizeth Villanueva a pour sa part reçu le diplôme de "Celle qui a le plus de chances de devenir terroriste"...


Lors de la cérémonie parodique, d'autres professeurs étaient présents et, selon la jeune fille de 13 ans, ils ne sont pas gênés pour rigoler. En prime, la remise de prix avait lieu le mardi 23 mai, soit le lendemain de l'attentat suicide de Manchester, qui a fait 22 victimes après un concert d'Ariana Grande.


S'il s'agissait, certes, d'une plaisanterie, la mère de la collégienne s'est dite "contrariée et en folle de rage" : "J'ai lu deux fois et je me suis dit :  Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?". J'ai été surprise car ma fille avait de bonnes notes", a-t-elle indiqué au Washington Post.

Après la polémique et les différents témoignages de la jeune fille dans les médias américains, l'administration a réagi : "Nous voudrions nous excuser pour cette cérémonie parodique et ces prix choquants et offensants attribués à des élèves en classe. En tant que directeur, je voudrais assurer à tous les élèves, parents et membres de la communauté que ces prix ne sont pas représentatifs de notre vision et de notre mission pour l'éducation des enfants de la région", a indiqué sur Twitter, Eric Lathan. 


"Une enquête va être menée", a encore précisé le principal du collège. Pour le moment, le professeur en question a été suspendu. 

La jeune fille a par ailleurs précisé que les autres prix récompensaient l'élève "le plus susceptible de pleurer pour un rien", celui qui avait "le plus de chance de devenir sans-abri au Guatemala" ou encore celle qui peut "le plus facilement se mêler aux Blancs". 


Lizeth Villanueva n'est pas retournée en classe depuis l'incident. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter