VIDÉO - Cet artiste transforme nos déchets plastiques en fleurs

VIDÉO - Cet artiste transforme nos déchets plastiques en fleurs

IMPACT POSITIF - A Paris, William Amor, artiste plasticien, transforme le plastique en fleurs. Nous sommes allés à sa rencontre.

"Ennoblisseur de matières délaissées." C’est ainsi que se qualifie William Amor. Il découvre Paris il y a 20 ans. C’est là qu’il rencontre le plastique et la pollution qu’il engendre. Il lui vient alors une idée : sublimer ce matériau en le transformant en fleurs. En effet, venant de la campagne, il est très inspiré par la nature. Il s’installe alors dans la capitale et décide de créer son atelier, véritable jardin urbain. 

Toute l'info sur

LE WE 20H

Ici, on trouve toutes sortes de fleurs. Coquelicots, roses, mimosas, toutes fabriquées à partir d’objets dont on cherche à se débarrasser. Mais pour comprendre son travail, il faut d’abord se rendre dans sa cave, afin de découvrir sa caverne d’Ali Baba. Sacs plastiques, filets de pêche mais aussi mégots de cigarettes, on y trouve de tout. 

Il utilise justement des mégots pour fabriquer le mimosa, qui lui demande dix jours de travail pour une seule branche. Ses clients sont des particuliers, mais aussi des créateurs ou des grandes marques de luxe pour leurs décorations. William travaille en ce moment sur un flacon de parfum en édition limitée pour Guerlain, que vous pouvez apercevoir dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Des heures de travail qui ont un prix. Comptez une centaine d’euros la fleur ou plusieurs milliers pour un bouquet. 

Son activité est aujourd’hui inscrite dans le secteur des métiers d’art. Plusieurs fois lauréats de différentes fondations, il a récemment reçu l'un des Grands Prix de la Création de la Ville de Paris : le "prix Talent émergent". Il expose parfois ses œuvres lors de salons ou dans des galeries du monde entier.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

La vaccination obligatoire des soignants "reste une possibilité", rappelle Gabriel Attal

EN DIRECT - Covid : l'UE n'exclut pas de bloquer à nouveau des exportations de vaccin en cas de pénurie

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Lire et commenter