VIDÉO - "Ambiance de fin du monde" : regardez l'étrange ciel jaune qui recouvre l'ouest de la France

DirectLCI
MÉTÉO - Les habitants de Bretagne, de Normandie et des Pays de Loire ont eu la surprise de voir au-dessus de leurs têtes, ce lundi, un ciel jaune. Une étrange coloration qui s'explique par la tempête Ophelia et les incendies au Portugal.

La Bretagne était plongée dans une atmosphère crépusculaire depuis lundi matin, sous un ciel de nuages ocres. Une odeur de fumée était aussi perceptible dans les départements bretons. Une ambiance de fin du monde qui a deux explications.


Cette couleur jaune provient de "la remontée de poussières de sable du Sahara et des fumées des incendies qui sévissent actuellement au Portugal et en Espagne, tout cela en raison du flux de sud dirigé sur le pays par l'ex-ouragan Ophelia", explique le présentateur météo Guillaume Woznica à LCI. 

"C'est un phénomène remarquable", a souligné Hervé Le Cam, adjoint à la responsable du service prévision de la direction interrégionale Ouest de Météo France. "A l'avant d'Ophelia, il y a un flux de Sud qui souffle depuis quelques heures et ramène les fumées des incendies au Portugal et le sable du Sahara", a-t-il ajouté.


Le phénomène était également perceptible dans le département de la Manche, et suscitait de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. "Cette ambiance fin du monde avec un côté jaune et presque nuit à 9h, Ophelia donne un côté Blade Runner 2049 au ciel breton", commentait ainsi un internaute sur Twitter.

Le ciel jaune, qui prenait parfois des teintes sépia, s'accompagnait de températures élevées pour la saison avec notamment 19°C relevés à Brest lundi à 08H00.

Une trentaine de personnes ont été tuées par les feux de forêt qui ont embrasé dimanche le Portugal et la région voisine de Galice, en Espagne, après plusieurs mois de sécheresse et le passage de l'ouragan Ophelia. Rétrogradée en tempête, Ophelia soufflait sur l'Irlande lundi avec des vents atteignant 148km/h, deux personnes tuées et des milliers de personnes sans électricité.

Plus d'articles

Sur le même sujet