VIDÉO - Cyclisme : en Afrique du Sud, les vélos prennent leur envol

Insolite
DirectLCI
INSOLITE - Une course réputée de cyclisme amateur a dû être annulée juste après le départ des coureurs au Cap, en Afrique du Sud. Des rafales de vent impressionnantes qui ont mis la vie des cyclistes en danger.

Comme Florian Rousseau, Jeannie Longo, Pauline Ferrand-Prévot ou encore Romain Bardet, il faut savoir rouler quelles que soient les conditions pour faire partie des meilleurs cyclistes. Si leur réputation les précède, ces grands noms du vélo n’ont probablement jamais connu les rafales qui ont soufflé sur le Cap dimanche en Afrique du Sud. 


Près de 35.000 cyclistes amateurs avaient pris le départ de la 40e édition du Cape Town Cycling Tour, une course réputée de 109 kilomètres qui se tient chaque année en Afrique du Sud. Alors que les plus rapides avaient à peine parcouru les vingt premiers kilomètres, les organisateurs de la compétition ont décidé d’annuler l’événement. 

Des rafales impressionnantes soufflant à plus de 100 km/h soulevaient presque les coureurs. Dans les vidéos publiées sur les réseaux sociaux, les cyclistes peinent à retenir leurs vélos emportés par le vent. "Quand nous sommes arrivés sur la ligne de départ, les gens avaient l’air anxieux. Nous avons appris que le premier groupe de cyclistes, celui des élites, avait été stoppé pour des raisons de sécurité. Vers 7 heures du matin, nous avons reçu un message nous informant que la course était annulée", a raconté l’un des participants, Aroon Patel, au micro de la East Coast Radio


D’après les organisateurs, la puissance du vent n’était pas le seul danger. Des feux de brousses, "associés à l’incendie qui s’était déjà déclaré aux aurores ainsi que les manifestations annoncées, nous ont confortés dans notre décision d’annuler l’événement", a expliqué le directeur marketing du Cape Town Cycling Tour, David Bellairs.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter