Fin du monde : il est minuit moins 2 minutes sur l'horloge de l'apocalypse !

DirectLCI
TIC TAC – Sur l'horloge de l'apocalypse, un symbole créé par les directeurs du Bulletin des scientifiques atomistes pour représenter la menace qui pèse sur l'humanité, minuit représente la fin du monde. L'an dernier, l'heure avait été arrêtée à 23h57 et 30 secondes, soit deux minutes trente allégoriques avant qu'une catastrophe planétaire n'éteigne notre civilisation. La nouvelle heure de notre extinction vient d'être communiquée : l'horloge a été avancée de 30 secondes...

L'humanité file un mauvais coton, selon les directeurs du Bulletin des scientifiques atomistes. Ce magazine tenu par des physiciens de l’Université de Chicago est à l'origine de l'horloge de l'apocalypse, qui symbolise le danger pesant sur la planète. Minuit représente la fin du monde, et plus l'heure s'en approche, plus les scientifiques considèrent que nous frôlons la catastrophe mondiale.

L'an dernier, l'horloge avait été avancée de 30 secondes, à 2 minutes et 30 secondes avant minuit. Les scientifiques américains, dont quinze prix Nobel, avaient alors justifié leur inquiétude en raison "de la forte montée du nationalisme dans le monde, des déclarations du président Donald Trump sur les armes nucléaires, du réchauffement climatique, de la détérioration de la sécurité mondiale dans un contexte de technologies de plus en plus sophistiquées ainsi que l'ignorance grandissante de l'expertise scientifique". 

Quelle heure est-il en 2018 ? 23h58, soient 30 secondes de plus que l'an dernier, ont annoncé les membres du Bulletin des scientifiques atomistes ce jeudi lors d'une conférence de presse à Washington. Au centre de leurs préoccupations : un risque accru de conflit nucléaire mondial et "l'imprévisibilité" de Donald Trump. Il s'agit du pire score enregistré depuis 1953 et les tests de bombe atomique, date à laquelle les aiguilles de l'horloge avaient également été arrêtées à 23h58. 


En réalité, la course de l'horloge n'a jamais commencé à 00h01, comme la logique l'aurait voulu, mais à 23h53 en 1947, pour attirer l'attention de la population. L'heure la moins terrible pour l'humanité a sonné en 1991 (soit la fin de la guerre froide), à 23h43.

En vidéo

La NASA va dévier un astéroïde clean

Mais avant de vous jeter par la fenêtre, rassurez-vous : cette horloge est, encore une fois, un symbole et il est peu probable que le monde disparaisse dans les (réelles) prochaines minutes. À bon entendeur.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter