VIDÉO - La belle histoire du jour : l'ours artiste-peintre Juuso expose ses toiles (qui valent jusqu'à 4.000 euros)

DirectLCI
CHAPEAU L'ARTISTE - Juuso, ours de 423 kilos, n'est pas seulement la coqueluche du centre animalier de Kuusamo, en Finlande, il est aussi son artiste le plus connu ! Le plantigrade a en effet développé un intérêt tout particulier... pour la peinture. Tant et si bien qu'une exposition a été organisée mardi 17 janvier pour présenter ses œuvres au public.

C'est un fait : la plupart des plantigrades sont plus connus pour leur appétit que pour leur talent artistique. L'exception qui confirme la règle s'appelle Juuso. Cet ours de 423 kilos, plutôt que d'hiberner, préfère la peinture. Mieux : ses toiles sont  exposées dans une gallerie d'Helsinki, la capitale finlandaise, depuis ce mardi 17 janvier. Et une chose est sûre : ce peintre atypique ne laisse pas indifférent. 

Un sacré caractère

Bien entendu, Juuso a bénéficié des encouragements de son propriétaire pour exprimer ses talents. Pasi Jantti explique ainsi simplement disposer de la peinture, des toiles et un peu de papier près de l'animal. Et comme tout bon artiste qui se respecte, Juuso a son petit caractère : "Il peint quand il le décide, explique ainsi son maître, si on le force, il ne le fera pas. Il faut qu'on le laisse seul". Ses couleurs de prédilection sont le bleu et le rouge. Et une attention toute particulière est bien entendu portée

aux produits utilisés afin que ceux-ci ne présentent pas de dangers pour l'ours. 

De 50 à 4.000 euros la toile

Agé de 17 ans, Juuso vit dans le centre animalier de Kuusamo. Et la structure a déjà réussi à lever 8.000 euros de fonds en vendant 15 peintures signées de cet atypique artiste. Au cours de l'exposition qui vient de débuter, 11 toiles pourront être observées par les curieux. Les plus motivés pourront aussi en obtenir une, pour des prix allant de 50 euros à 4.000 euros. Les fonds récoltés seront ensuite utilisés pour réaliser un documentaire, non pas sur la peinture, mais bien sur les ours. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter