VIDÉO - Nouvelle-Zélande : un fleuve reconnu comme un être vivant par le gouvernement

DirectLCI
NATURE - Cette décision pourrait être une première mondiale. La Nouvelle-Zélande vient de reconnaître le troisième plus long fleuve de son pays comme une entité vivante. Une victoire pour le peuple Maori, qui se battait pour cette cause depuis près de 150 ans.

Les Maoris se mobilisaient depuis les années 1870 pour la reconnaissance de ses droits. Le fleuve Whanganui, considéré et vénéré par la tribu locale, vient d'être reconnu comme une entité vivante par le Parlement néo-zélandais. Aussi appelé Te Awa Tupu en Maori, le troisième plus long cours d’eau du pays aura  "tous les droits et les devoirs attenants" à sa nouvelle identité juridique, explique à l’AFP le ministre de la Justice Chris Finlayson. Cela signifie concrètement que ses intérêts pourront à tout moment être défendus par un avocat représentant la tribu Whanganui, et un autre le gouvernement. Cette décision, qui pourrait être une première mondiale, entraîne "une reconnaissance de la connexion profondément spirituelle entre l'iwi (tribu) Whanganui et son fleuve ancestral", poursuit le membre du gouvernement néo-zélandais.

Plusieurs millions d'euros alloués à sa remise en état

Pour accompagner cette bonne nouvelle, le gouvernement a d'ailleurs versé à l’iwi 52 millions d’euros. Cette somme correspond aux frais judiciaires dépensés au long du long combat de la tribu. 19,6 millions d’euros ont  également été alloués pour améliorer l’état du Whanganui.


"Du point de vue d'un Whanganui, le bien-être de la rivière est directement lié au bien-être des personnes, témoigne Adrian Rurawhe sur Radio New Zealand. Et c'est donc important qu'il soit reconnu comme ayant sa propre identité". Durant l'ère pré-coloniale, le fleuve était un axe essentiel de communication pour le peuple Maori. Sa navigabilité a favorisé l'installation de nombreux campements Maoris. Lorsque les colons britanniques sont arrivés, au début du XIXe siècle, c'était la partie la plus densément peuplée de ce qui est aujourd'hui appelé North Island.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter