A Paris, le "ténor des balcons" reprend "We are the champions" pour fêter le déconfinement

A Paris, le "ténor des balcons" reprend "We are the champions" pour fêter le déconfinement
Insolite

MUSIQUE - Chaque soir du confinement à 19h, le ténor Stéphane Sénéchal a chanté une chanson depuis la fenêtre de son appartement parisien. Un rituel qui a pris fin lundi, en même temps que le confinement.

Fidèle au poste, Stéphane Sénéchal, chanteur lyrique, s’est une dernière fois produit depuis la fenêtre de son appartement lundi 11 mai, pour le premier jour du déconfinement. Depuis deux mois, ce ténor de 47 ans confiné chez lui dans le IXe arrondissement de Paris chantait tous les soirs, vers 19 heures.

Pour cette ultime représentation gratuite, les voisins du chanteur ont eu droit à deux chansons : "We are the Champions", de Queen, puis "La Marseillaise". Stéphane Sénéchal, qui avait déjà inauguré son rituel le 17 mars avec cette dernière, avait promis de chanter à nouveau l’hymne national pour la fin du confinement. 

Lire aussi

Entre temps, l’artiste a aussi chanté "We are the world", de Michael Jackson, "Imagine" de John Lennon, ou encore "Bambino", de Dalida. "Un peuple qui chante est un peuple debout", déclarait le ténor au Parisien mi-avril. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

C’est une réflexion d’une voisine de 80 ans au début de la quarantaine qui l’a poussé à chanter à sa fenêtre, comme il l’a expliqué par ailleurs à l’AFP. "Elle m'a dit ‘on va se sentir encore plus isolé’. Je répétais à ce moment le rôle de Don José dans Carmen et après cette remarque je suis sorti faire des vocalises à la fenêtre". Des vocalises devenus finalement un rendez-vous quotidien, qui aura permis de rendre le confinement plus léger.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent