Sapin de Noël supprimé à Bordeaux : "l'arbre mort" a trouvé un nouveau point de chute

Sapin de Noël supprimé à Bordeaux : "l'arbre mort" a trouvé un nouveau point de chute
Insolite

INSOLITE - Une petite commune de Corrèze a installé ce vendredi le grand sapin de Noël de Bordeaux, dont le maire écologiste Pierre Hurmic n'a pas voulu pour mettre un terme à une tradition "mortifère".

"L'affaire" du grand sapin de Noël de Bordeaux trouve finalement un dénouement heureux. "Puisque Bordeaux refuse son sapin, alors il restera en Corrèze, à Malemort", avait écrit fièrement la semaine dernière Laurent Darthou, le maire de cette commune située près de Brive, sur son compte Twitter. Un "acte engagé" assumé "pleinement" par l'élu, et pas un "coup politique" selon lui.

Le maire EELV de Bordeaux avait en effet annoncé en septembre qu'il n'installerait plus place Pey-Berland, près de la mairie et de la cathédrale, le traditionnel et monumental sapin de Noël illuminé. Il le qualifiait "d'arbre mort" et "d'onéreux". Une décision qui avait suscité une vive polémique et valu une volée de bois vert à Pierre Hurmic, au point que Sud Ouest indique cette semaine qu'il vient de porter plainte contre des courriers insultants et menaçants. 

Cette décision, le maire de Malemort ne l'avait "pas appréciée" non plus. "Au-delà de la tradition de Noël importante à défendre en cette période de crise sanitaire, c'est toute une filière sur notre territoire qui est concernée, peste-t-il. Ces sapins de Haute-Corrèze sont justement plantés pour être coupés un jour (...). C'est une forêt gérée par des professionnels." 

Le gérant en question, Philippe Maus, dont la plantation corrézienne de 300 hectares fournit chaque année plus de 10.000 grands sapins aux municipalités françaises, avait d'ailleurs bien tenté de défendre son travail "100% écolo, ni engrais, ni pesticide" auprès de la mairie de Bordeaux. En vain. 

Après les fêtes, le sapin sera transformé en bancs

L'arbre de 19 mètres de haut et de 6 mètres de large a donc été coupé lundi, direction la commune de Malemort, et fera le bonheur de ses 8.300 habitants dès ce vendredi. "Il est magnifique", "c'est la féérie, c'est la magie en ces temps difficiles, on a besoin de rêver", disent plusieurs habitants face aux caméras de TF1 alors que l'installation du sapin est en cours. 

La municipalité a réaffecté des fonds, à hauteur de 6.000 euros, initialement voués au spectacle de fin d'année dans les écoles mais annulés en raison du Covid-19. Après les fêtes, le sapin sera transformé en "bancs pour les espaces verts de la commune." 

Toute l'info sur

Le 13h

De son côté, la mairie de Bordeaux, qui avait promis des "alternatives pour préserver la féérie de Noël", doit détailler prochainement ses animations qui devraient comprendre un spectacle visuel projeté sur les façades, outre les illuminations. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 nouveaux cas en 24 heures, une première depuis septembre

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

EN DIRECT - Nicolas Sarkozy jugé pour corruption : le procès suspendu jusqu'à jeudi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent