VIDÉO - Quand des religieuses se lancent dans le commerce de bière

DirectLCI
SANTÉ ! - Pour sauver leur monastère, les sœurs d'un carmel de Bourgogne ont entrepris de commercialiser des bouteilles de bière. Une première pour une congrégation religieuse de femmes.

Jusqu’à présent, leur communauté avait toujours vécu dans la plus grande discrétion. Mais devant le délabrement de leur monastère et l’insuffisance de leurs revenus pour le restaurer, les carmélites de Sens (Yonne) sont sorties de leur réserve. S’inspirant de nombreuses congrégations de moines devenus brasseurs, elles ont eu l’idée de se lancer à leur tour dans cette activité, une première pour une communauté de femmes.  


Un accord a été passé avec l’entreprise Larché, un brasseur local. A lui d’assurer le processus de fabrication selon un cahier des charges élaboré par les sœurs. En plus de choisir les agrumes et les parfums qui entrent dans la composition du breuvage, elles ont évidemment choisi le nom de baptême de leur bière : l’alpargate, du nom de sandales de toile que portaient les sœurs carmélites au XVIIe siècle. Côté goût, soeur Marie-Claude vante à l'équipe du JT de TF1 "une bière très rafraîchissante qui plaît énormément en été ou alors avec une bonne choucroute".

Commercialisées dans plusieurs grandes surfaces de la région, les bouteilles sont aussi disponibles en vente direct auprès des religieuses. Pour l’instant, 7000 bouteilles d’Alpargate ont été vendues. 

Plus d'articles

Sur le même sujet