VIDÉO - Un robot cafard pour sauver les victimes de catastrophes naturelles

Insolite
INSECTE – À partir d'exosquelettes de cafards, des chercheurs ont développé un robot capable de se faufiler dans les décombres pour repérer les victimes à secourir après un tremblement de terre, une tornade ou une explosion.

Les cafards pourraient bien devenir des héros. Passé l'aspect répugnant et parasitaire, les cafards sont des créatures fascinantes, et certainement parmi les plus anciennes sur Terre. Capables de résister à des radiations nucléaires, de tenir plus de 30 minutes sous l'eau, ou encore de "vivre" jusqu'à neuf jours après avoir été décapités, ces insectes et leur implacable obstination à survivre font rêver le monde scientifique. Et entre autres, les chercheurs de l'Université de Californie à Berkley.

À l'issue d'une étude publiée fin décembre , ces spécialistes en biologie intégrative (qui mélange physique, mathématiques et biologie) ont développé un prototype de robot de la taille d'une paume de main, sur le modèle des cafards. Ce robot "à corps mou, doté de pattes et destiné aux missions de recherche et de sauvetage, pourrait s'introduire dans les décombres générés par des tornades, des tremblements de terre ou des explosions", détaillent les scientifiques.


Super-cafard

Les chercheurs Kaushik Jayaram et Robert J. Full ont constaté qu'un cafard était capable de se faufiler à travers de minuscules fissures en compressant jusqu'à 60% de leur corps. Ils supportent également une force équivalente à 900 fois leurs propre poids. Enfin, ce petit athlète galope sur une distance de 20 fois la longueur de son corps en une seconde. Ce qui reviendrait pour un être humain de 1m75 à courir 35 mètres par seconde.

Si le robot en question, baptisé Cram (Compressible robot with articulated mechanis), n'est pas encore au niveau de ses camarades cafards, il reste très flexible. Il peut réduire sa taille de moitié une fois sous les débris, et se déplacer vers son but en temps record. Il pourrait ainsi "traverser les crevasses et les espaces confinés en rampant, afin de localiser rapidement les survivants", développent ses créateurs. La morale : soyez indulgents avec les cafards, un jour c'est eux qui nous sauveront.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter