VIDÉO - Une baleine échouée à Paris, comment est-ce possible?

DirectLCI
NEZ À NEZ - De nombreux badauds se posent la question depuis vendredi, interloqués par la présence du cétacé étendu de tout son long sur le bord de la Seine. Il s'agit en réalité d'une opération imaginée pour le festival "Paris l’été", qui s’achèvera le 5 août.

Surprise de taille, ce vendredi matin à Paris. Un cachalot de dix-huit mètres de long pour quinze tonnes environ s'est échoué ce vendredi matin au pied du pont de la Tournelle, dans le Ve arrondissement. Si certains badauds se sont laissés emporter par le réalisme de la scène, d'autres n'ont pas tardé à démasquer le collectif belge Captain Boomer, qui avait déjà marqué les esprits en juillet dernier à Rennes avec le canular artistique. Objectif ? Sensibiliser à l'environnement. "Ces sculptures hyperréalistes sont comme une immense métaphore du dysfonctionnement de notre système écologique", a expliqué au Figaro le fondateur du collectif, Bart Van Peel. 


L'œuvre en fibre de verre est arrivée par convoi exceptionnel dans la nuit de jeudi à vendredi, puis a été installée en toute discrétion. 

Un "périmètre de sécurité" et des "scientifiques"

Pour parfaire la mise en scène, et maintenir le suspense le plus longtemps possible, un "périmètre de sécurité" et des "scientifiques" en tenues blanches entouraient le corps du cétacé au petit matin. Enfin, une odeur de poisson pourri provenant de bacs venait chatouiller le nez des Parisiens. L'opération a été imaginée dans le cadre du festival d’art "Paris l’été", qui s'achèvera le 5 août et l'oeuvre restera quant à elle exposée jusqu'à la fin du week-end sur les voies sur berge. Elle poursuivra ensuite sa migration vers d'autres villes européennes.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter