VIDÉO - Une jeune femme espionnée et interpellée par sa propre webcam !

DirectLCI
ESPIONNAGE - Rilana Hamer, une Néerlandaise originaire de Brummen, a posté sur Facebook la mésaventure qu'elle a connue avec sa webcam. Dans une vidéo postée par la jeune femme, on voit la caméra chercher la propriétaire. La personne qui a pris à distance le contrôle du périphérique l'interpelle en lui demandant : "Bonjour, vous parlez français ?".

Big Brother is watching you ! En faisant l'acquisition d'une webcam, Rilana Hamer, une Néerlandaise originaire de Brummen, n'imaginait pas un tel scénario. Sur Facebook, la jeune femme raconte avoir eu la mauvaise surprise d'être espionnée par sa propre webcam, vidéo à l'appui. "Pendant une seconde, je me suis dit que je devenais folle" explique-t-elle alors qu'elle avait acheté cette caméra pour surveiller les faits et gestes de son chiot en son absence.


"Tout d'un coup, j'ai entendu des bruits sourds. Je suis allé voir, et la caméra s'est tournée vers moi et m'a dit : 'Bonjour Madame, tout va bien ?' J'ai couru vers la caméra, je l'ai débranchée et je l'ai jetée dans une boîte. J'étais terrifiée et j'ai cru que je devenais folle. J'ai été observée, mais depuis combien de temps ? Qu'est-ce que cette personne a vu de moi ? Ma maison, mes biens personnels."

Sortez de chez moi ! Allez-vous en !"Rilana Hamer à l'individu qui a pris le contrôle de sa webcam

Sur la vidéo postée par la jeune femme sur le réseau social, on voit effectivement la webcam tourner la tête à gauche et à droite, cherchant la propriétaire du "regard". Le micro s'active ensuite et une voix française s'adresse à Rilana. "Bonjour. Vous parlez français ?" sort alors de l'appareil high-tech, enclenchant de facto une discussion très étrange entre la webcam et Rilana.


"Sortez de chez moi, maintenant ! Allez-vous en !" répond alors la jeune femme d'un ton ferme mais quelque peu inquiet. La Néerlandaise a ensuite décidé de ranger la caméra et d'alerter Action, la société qui met en vente le produit, les sommant de le retirer des rayons.

Une enquête ouverte

Contactée par le site néerlandais RTL Nieuws, Yvette Moll, porte-parole de la société, a expliquer que la chaîne de magasins néerlandaise allait mener l'enquête. 

Plus d'articles

Sur le même sujet