VIDÉO - Soldats tués au Mali : Jadot réclame un hommage au Parlement européen et se fait recadrer

VIDÉO - Soldats tués au Mali : Jadot réclame un hommage au Parlement européen et se fait recadrer
Insolite

Toute L'info sur

Collision d’hélicoptères au Mali : treize militaires français tués

GÊNANT - Mercredi, au Parlement européen, Yannick Jadot a pris la parole pour demander le respect d'un instant de recueillement en mémoire des treize militaires français tués lundi au Mali. Un hommage avait déjà eu lieu la veille, n’a pas manqué de lui faire remarquer le président de la chambre.

Yannick Jadot ou l’arroseur arrosé ? Croyant bien faire ce mercredi au Parlement européen, à Strasbourg, l’eurodéputé écologiste a pris la parole devant ses collègues pour réclamer un hommage au treize militaires français tués lundi soir dans la collision de deux hélicoptères au Mali. 

Une sortie qui lui a valu un recadrage en règle du président de la chambre, l’Italien David Sassoli. La raison ? Ce moment de recueillement avait déjà été respecté la veille.

Voir aussi

"Peut-être étiez-vous distrait"

Solennel, Yannick Jadot venait de mettre en lumière le "sacrifice" des soldats français décédés. "Il y a deux jours, 13 militaires français ont trouvé la mort dans une opération de lutte contre le terrorisme et ce Parlement n’a pas eu l’occasion d’honorer leur sacrifice par une minute de silence", a-t-il valoir. "Je vous propose donc, M. le président, d’avoir une minute de silence et que tous nos collègues se lèvent pour nos soldats qui se sont sacrifiés au Mali."

Alors que les autres eurodéputés verts présents autour de lui se lèvent comme un seul homme, le président du Parlement l’interrompt d’un "momento, momento" ("un moment", en italien). "M. Jadot, vous n’étiez peut-être pas là hier dans l’hémicycle. Nous avons salué la mémoire de ces militaires tombés au Mali", poursuit David Sassoli, avant un tacle en bonne et due forme. "Peut-être étiez-vous distrait, peut-être étiez-vous absent, mais notre assemblée a déjà rendu hommage à ces militaires tombés au Mali." 

Pas de quoi empêcher Yannick Jadot de partager la séquence sur ses réseaux sociaux… sans y faire figurer la réponse de David Sassoli ! Une façon, selon ses détracteurs, de s’attribuer le mérite de cet hommage. "Pas joli de récupérer sur un tel sujet", lui a notamment glissé sa collègue socialiste Sylvie Guillaume, faisant remarquer que "plusieurs groupes (politiques) français" en avaient fait la demande. 

Jadot se défend

Face aux railleries dont il est la cible, Yannick Jadot a tenu à clarifier la situation ce jeudi. "J’étais évidemment présent mardi dans l’hémicycle quand le président du Parlement a rendu hommage aux militaires français. Mais il n’y avait pas eu de minute de silence. Un symbole de respect. La minute de silence a finalement été observée. Nos soldats la méritent", écrit-il sur Twitter.

De fait, bien que certains l'accusent de jouer sur les mots, l'eurodéputé français ne se trompe pas. Si David Sassoli a bel et bien pris la peine de rendre hommage aux militaires français, s'exprimant d'ailleurs dans la langue de Molière pour l'occasion, le Parlement n'avait pas observé de minute de silence. Ce qui a finalement été fait mercredi. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter