Votre chat est-il un dangereux prédateur ? Répondez à l'enquête

Votre chat est-il un dangereux prédateur ? Répondez à l'enquête

DirectLCI
ANIMAUX – Une enquête en ligne invite les propriétaires de chats à fournir des renseignements sur les proies de ce chasseur hors pair, impactant considérablement la biodiversité.

Les 12 millions de chats domestiques sont des prédateurs redoutables pour le reste de la faune sauvage. Pour évaluer le comportent de ce chasseur et recenser ses proies, le Muséum national d'histoire naturelle a lancé une enquête participative sur Internet .

"L'étude de la prédation opérée par le Chat domestique participe à une meilleure compréhension des écosystèmes, urbains et périurbains notamment, et de leur fonctionnement", est-il précisé sur le site dédié au questionnaire. Aux propriétaires de chats de décrire les comportements de leur animal de compagnie, et d'observer le fruit de leurs parties de chasse. L'espèce de la proie, le lieu, la date ou son état de décomposition devront par exemple être renseignés.

Des milliards de proies chaque année

Le 4 septembre, près d'un millier d'observateurs avaient déjà saisi leurs observations, permettant de recueillir des informations sur plus de 5000 proies. Une manière d'améliorer la conservation de la biodiversité à terme. Les chats appartiennent en effet aux pires espèces invasives. Ils ne s'attaquent pas seulement aux rongeurs, mais aussi aux insectes et aux oiseaux. Au total, plus de 50 espèces en Europe Occidentale font partie de son menu.

Selon une étude américaine de 2013, les 160 millions de chats du pays tuent chaque année entre 1,4 et 3,7 milliards d'oiseaux, et entre 6,9 et 20,7 milliards petits mammifères. En France, ils croqueraient 60 millions de volatiles par an, dont des espèces protégées, rapporte France Inter .

Des mesures, parfois radicales, tentent de répondre à ce fléau. Cet été, l'Australie proposait un couvre-feu de 24h/24h pour les chats. Le pays peine à trouver des solutions face aux 75 millions d'animaux indigènes tués chaque jour. Le gouvernement avait même annoncé le 16 juillet dernier un plan visant à tuer deux millions de chats sauvages d'ici 2020.

À LIRE AUSSI >> La chasse au chat bientôt interdite en Allemagne

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter