Vous cherchez des aliens ? Suivez le guide

Vous cherchez des aliens ? Suivez le guide

DirectLCI
VIE EXTRA-TERRESTRE – Deux astronomes ont révélé que certains groupements d'étoiles pourraient être propices au développement de la vie loin de la Terre, et même d'une civilisation avancée qui voyagerait dans l'espace.

Dans le langage – un peu barbare – de la science, ça s'appelle "la probabilité des amas globulaires". Entre vous et moi, c'est le lieu où pourraient vivre des petits bonshommes verts, ou pas d'ailleurs. À travers une étude, dévoilée le 6 janvier par le centre d'astrophysique de Harvard, deux chercheurs ont révélé qu'un certain type de groupement d'étoiles, les fameux amas globulaires, pourraient abriter une forme de vie extra-terrestre avancée.

Un amas globulaire, que l'on peut observer à l'œil nu dans la constellation d'Hercule ou du Centaure par exemple, est un groupe d'étoiles très dense, et très ancien, dans notre galaxie. Selon Rosanne Di Stefano, l'astrophysicienne de Harvard à l'origine de l'étude, ces groupes "devraient être le premier endroit où la vie intelligente serait identifiée".

Ni trop chaud, ni trop froid pour la vie

En quoi ces amas feraient-ils un nid douillet pour les aliens ? Rosanne Di Stafano et son collègue Alak Ray, du Tata Institute of Fundamental Research , en Inde, sont partis du principe que l'on pourrait trouver des planètes dans ces lieux reculés de la galaxie. En revanche, la densité de ces groupes d'étoiles fait qu'elles sont jusqu'à vingt fois plus proches entre elles que notre soleil de sa plus proche voisine. Si planète il y a, cette disposition l'expulserait de son orbite.

À LIRE AUSSI >> Les Belges ont vu plus d'ovnis en 2015 que l'année précédente

Cependant, vu l'âge très avancé de ces amas globulaires, les étoiles les plus brillantes – comparables au soleil – seraient déjà éteintes, défendent les chercheurs. Elles ne laisseraient derrière elles que les naines rouges, des étoiles beaucoup plus froides, permettant de maintenir une température propice à la préservation de l'eau liquide, et donc d'abriter une possible forme de vie.

Une civilisation avancée qui sauterait d'une étoile à l'autre

L'astrophysicienne va encore plus loin. "Une fois que les planètes sont formées, elles peuvent survivre pendant très longtemps. Elles peuvent même dépasser l'âge de l'univers [de 14 milliards d'année, ndlr]", explique-t-elle. Si une planète habitable peut survivre plusieurs millions d'années, "la vie aurait eu amplement le temps de devenir de plus en plus complexe, et peut-être même de développer une forme d'intelligence".

Encore plus loin dans la science-fiction, cette civilisation serait très différente de la nôtre, selon l'étude. La proximité entre les astres pourrait permettre aux aliens de voyager d'une étoile à l'autre sans trop de difficulté. "Envoyer un signal radio entre les étoiles ne prendrait pas plus de temps qu'une lettre des Etats-Unis jusqu'en Europe au XVIIIe siècle", défend la chercheuse.

Malheureusement, il va falloir attendre encore un peu avant de rencontrer nos voisins extra-terrestres, puisque l'amas globulaire le plus proche est à plusieurs milliers d'années-lumière de chez nous. Faute de pouvoir y traquer des planètes, les scientifiques ont fait appel au programme de recherche d'intelligence extra-terrestre, Seti , pour sonder les signaux laser ou radio dans ces recoins de l'espace.

À LIRE AUSSI
>>
Ridley Scott : "Aller sur Mars ? Je préfère rester sur Terre pour faire des films"
>>
VIDEO – "X-Files", le retour : regardez la bande-annonce de la saison 10
>>
L'étude santé du jour : les gens intelligents vivent plus longtemps

Plus d'articles

Sur le même sujet