VIDÉO - 1,4 million d'enfants menacés par la famine en Afrique, l'Unicef tire la sonnette d'alarme

DirectLCI
FAMINE – Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) estime que près de 1,4 million d'enfants pourraient mourir de faim cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen. En cause : la guerre et la sécheresse.

C'est un véritable désastre humain. D'après le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), près de 1,4 million d'enfants pourraient mourir de faim cette année dans quatre pays africains - le Nigeria, la Somalie, le Soudan du sud et le Yémen - si rien n'est fait. Au Yemen, pays ravagé par la guerre civile depuis deux ans et où plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté, 462.000 enfants sont touchés par la malnutrition sévère.

Au Nigeria, 450.000 enfants en danger de mort

En Somalie, ils sont 185.000 à être mal nourris. Un chiffre qui risque de monter à 270.000 d'ici quelques mois, le pays étant touché par une sécheresse. Quant au Soudan du sud où la famine vient d'être déclarée, elle touche plus de 270.000 jeunes victimes.    


Dans le nord-est du Nigeria, zone contrôlée par Boko Haram qui n'hésite pas à massacrer les populations, 450.000 enfants sont en danger de mort. D'après Fews Net, un réseau de système d’alerte précoce contre la famine, dans la province du Borno, le manque de nourriture frappe les populations depuis l'année dernière déjà. Et d'après l'Unicef, la situation va très probablement s'empirer car les agences n'arrivent pas à venir en aide aux victimes.  

En vidéo

Yémen : à Houdieda, 100 000 enfants menacés par la malnutrition

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter