11 personnes nues s’enchainent devant le camp d’Auschwitz

DirectLCI
PROFANATION - Voulant protester contre la guerre en Ukraine, onze personnes ont été interpellées dans l'ancien camp nazi et seront probablement inculpées d'"outrage à monument ou autre lieu symbolique ainsi que de mise à mort d'animal injustifiée".

Onze hommes et femmes, Polonais, Bélarusses et un Allemand, âgés de 20 à 27 ans,  se sont dénudés ce vendredi et enchaînés entre eux à Auschwitz devant le portail de l'ancien camp nazi, selon un communiqué du musée du camp.

Banderole et mouton égorgé

Les membres du groupe, qui ont tous été interpellés, ont aussi  égorgé un mouton avec un couteau. Leur action aurait été filmée par un drone leur appartenant.

   

Le groupe a également attaché une banderole blanche avec l'inscription en rouge "love" en haut du portail. Leur but était de dénoncer les guerres dans le monde, et d'attirer en particulier l'attention sur le conflit ukrainien, selon un quotidien local.

Un geste "inacceptable" pour le grand rabbin de Pologne

"Un tel incident est totalement inédit à Auschwitz, je ne peux le commenter", a déclaré le directeur du Musée Piotr Cywinski à l'AFP. Le grand rabbin de Pologne Michael Schudrich a, lui, dénoncé une grave profanation  : "Toute utilisation d'Auschwitz pour des prises de positions politiques, même pour des causes morales, est inacceptable. Ce n'est pas ainsi qu'Auschwitz doit s'inscrire dans la mémoire de l'humanité".


Entre 1940 et janvier 1945, l'Allemagne nazie a exterminé à Auschwitz-Birkenau près d'1,1 million de personnes, dont un million de Juifs de différents pays européens. Ce camp où quelque 80.000 Polonais non juifs, 25.000 Roms et 20.000 soldats soviétiques ont également trouvé la mort, a été libéré par l'armée soviétique en janvier 1945.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter