120 millions de dollars de rançons versés à Al-Qaïda en huit ans, estime l'ONU

120 millions de dollars de rançons versés à Al-Qaïda en huit ans, estime l'ONU

International
DirectLCI
ETUDE – Un rapport de l'ONU estime qu'Al-Qaïda a perçu 120 millions de dollars entre 2004 et 2012, sous la forme de rançons versées suite à des enlèvements.

Un crime lucratif. Frappé habituellement du sceau du secret, le versement de rançons pour enlèvement fait l'objet d'une évaluation dans un rapport de l'ONU. Selon des experts américains, Al-Qaïda et ses affiliés auraient perçu quelque 120 millions de dollars entre 2004 et 2012 versés sous la forme de rançons. Une somme considérable qui amène Al-Qaïda à faire de cette pratique "une tactique prioritaire" de sa stratégie.

Rien qu'en 2012, 1.283 enlèvements de nature terroriste ont été recensés à travers le monde, selon le rapport onusien sur le contrôle de l'application des sanctions visant l'organisation terroriste. Plus de la moitié (53%) sont intervenus dans les zones Afrique et Asie-Pacifique, contre 19% au Moyen-Orient.

Les entreprises doivent s'impliquer davantage dans la prévention

Cette évaluation intervient alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté, pour la première fois, fin janvier, une résolution demandant aux Etats membres de ne pas verser de rançons, financières ou politiques, aux terroristes en cas d'enlèvements ou de prise d'otages.

Dans ce contexte, l'organisation internationale appelle les autorités compétentes à fournir des informations plus précises sur les individus concernés notamment par des interdictions de voyager, à commencer par des données biométriques, dans le but d’améliorer le contrôle aux frontières. Elle enjoint également les assureurs et les entreprises à s'appliquer davantage dans la prévention de ces risques en fournissant conseils et expertises en cas d'enlèvement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter