Attentats du 13 novembre : d’autres cibles auraient été visées par l'Etat islamique

Attentats du 13 novembre : d’autres cibles auraient été visées par l'Etat islamique

TERRORISME – Selon des documents consultés par CNN, le groupe Etat islamique avait l'intention d'orchestrer des attaques d’une plus grande ampleur le 13 novembre 2015. Mais la "quatrième équipe" n'a pas réussi à rejoindre la France.

 Un carnage encore plus important était-il en préparation le 13 novembre ? C’est ce qui ressort d’une enquête publiée ce lundi par CNN. Selon la chaîne américaine, d’autres cibles auraient été visées, à Paris mais aussi à l’étranger. Des attaques qui auraient pu être menées par plusieurs terroristes présumés, interpellés en décembre dernier au Autriche.

L’existence de cette "quatrième équipe" avait déjà été révélée en avril dernier par Le Monde. Il s’agit de deux hommes, un Algérien de 29 ans, Adel Haddadi, et un Pakistanais, Muhamad Usman. Après leur arrestation, ils ont reconnu qu'ils avaient été envoyés en Europe pour commettre un attentat.  Comme les deux kamikazes du Stade de France, ils ont notamment emprunté la route des migrants, avec notamment un passage en Grèce. Selon CNN, Haddadi et Usman devaient rejoindre Paris pour le 13 novembre. Ce qu'ils n'ont jamais réussi à faire, pour une raison encore indéterminée, eux qui ne sont parvenus à atteindre l'Autriche que le 14 novembre. La veille de leur interpellation en décembre, ils tentaient encore de venir en France.

Un troisième homme

Selon CNN, ils avaient été rejoints, le 10 décembre, par un troisième homme : Abid T. Un individu qui a échappé de peu à l’assaut des forces de l’ordre autrichiennes mais dont le téléphone a été retrouvé dans le foyer des migrants où a lieu l'interpellation. A l’intérieur, les coordonnées d’Abdelhamid Abaaoud, le "cerveau" des attentats de Paris. Il faudra attendre le mois de juillet 2016 pour que Abid T. soit finalement arrêté à Bruxelles.

Au fil des 90.000 documents consultés, les journalistes précisent également que les terroristes ont utilisé en permanence les réseaux sociaux pour communiquer.De Viber, à Telegram en passant par WhatsApp,  ils s'échangeaient des conseils, notamment de ne pas utiliser sa vraie identité aux frontières. Ou de se cacher dans les toilettes durant leurs déplacements en train.

Toujours selon CNN, le groupe Etat Islamique n’avait pas prévu de s’en prendre "seulement"au Bataclan, aux terrasses et au Stade de France. Un centre commercial aurait également été envisagé, ainsi qu’un supermarché de la capitale.  A noter qu'on savait déjà qu'Abdelhamid Abaaoud et son complice avaient prévu de commettre un attentat le 18 ou le 19 novembre dans le quartier de La Défense. Les Pays-Bas étaient également visés, et le groupe Etat islamique aurait essayé à plusieurs reprises d'envoyer des hommes sur le sol britannique pour y perpétrer des attaques.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.