412 millions de comptes piratés sur AdultFriendFinder et ses sites pornos

DirectLCI
PIRATAGE - Le site de rencontres américain AdultFriendFinder a été piraté en octobre dernier. Selon le site LeakedSource qui révèle l'information, 412 millions de comptes d'utilisateurs seraient concernés.

Il s’agirait du plus grand piratage de 2016. C’est en tout cas ce qu’assure le site LeakedSource dimanche 13 novembre. Le site de rencontres pour adultes AdultFriendFinder aurait été piraté le mois dernier. Pas moins de 412 millions de comptes seraient concernés par l’attaque. Une affaire qui n’est pas sans rappeler le piratage en décembre dernier de 33 millions de comptes provenant du site de rencontres extraconjugales, Ashley Madison


Parmi les 412 millions de comptes piratés en octobre dernier, 339 millions proviennent directement des clients de AdultFriendFinder. Le reste des données personnelles serait issu d’autres sites de la même entreprise, comme Cams.com (62 millions) ou encore Pethouse.com (7 millions). Ces informations couvrent l’ensemble des utilisateurs de ces sites sur une période de vingt ans. 

Votre nom, mot de passe, si vous avez payé pour du porno...

Toujours selon LeakedSource, plusieurs types de données ont ainsi été collectés : le nom d’utilisateur, l’adresse mail, la date de la dernière visite et le mot de passe. Ces informations révèlent aussi si le client a payé pour certains services proposés par les sites. La préférence sexuelle ne figurerait pas dans la base de données. 


Ce n’est pas la première fois que le site qui se présente comme “la plus grande communauté mondiale de sexe et d’échangisme" a été piraté. Une précédente cyber-attaque avait déjà provoqué la fuite et la publication de données personnelles concernant 4 millions d’utilisateurs en mai 2015.  

Lire aussi

Ce récent piratage montre également que malgré la suppression de 15 millions de comptes par leurs propriétaires, le site conservait toujours leurs informations dans sa base de données. 


Contacté par le site spécialisé ZDNet, AdultFriendFinder n’a ni confirmé, ni démenti l'attaque. L’entreprise a pourtant admis une "vulnérabilité" depuis "réparée". Elle a également précisé qu’elle avait "reçu ces dernières semaines plusieurs signalements sur de potentielles vulnérabilités issus de différentes sources", dont une partie "se sont révélées être des tentatives d’extorsion".  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter